Plein écran
Illustration. © Getty Images

Facebook lance son guide touristique sur Bruxelles

Facebook a présenté mercredi le premier "Brussels Community City Guide", réalisé en collaboration avec l'agence régionale du tourisme visit.brussels. Plusieurs fondateurs de groupes Facebook locaux ont collaboré à sa création.

Bruxelles est la 15e ville européenne dans laquelle Facebook lance cette initiative. "Ce guide est à 100% réalisé par des gens qui font partie des communautés bruxelloises - donc de vrais locaux - mais il est accessible à tous", souligne Alexis Lebedoff, responsable Facebook pour la Belgique.

Une version en ligne de ce guide touristique est disponible en français, en néerlandais et en anglais. De plus, 30.000 exemplaires imprimés sur du papier recyclé peuvent être retirés gratuitement auprès de visit.brussels et d'autres lieux touristiques à Bruxelles. Les personnes qui prennent cette édition imprimée peuvent verser une contribution volontaire à une œuvre caritative de leur choix pour compenser l'empreinte écologique. 

Ce nouveau guide vise à séduire autant les touristes que les expatriés, les personnes travaillant pour l'Europe, les nouveaux résidents et les Bruxellois eux-mêmes. Il est divisé en sept chapitres intitulés "Se faire des amis en apprenant une langue", "Bouger en profitant de la ville", "Bruxelles à la carte", "Explorer la ville avec une mobilité réduite", "Passez au vert !" et "Découvrir les trésors culturels bruxellois". 

Ce guide accorde également de l'importance à l'accessibilité des personnes à mobilité réduite. Étant donné que plus de 130.000 personnes en Belgique participent à un groupe Facebook sur le bénévolat, des initiatives durables ayant un impact social ont également été incluses dans le guide.

Parmi les différents groupes Facebook participants, le groupe "BXL Run Crew" conseille des itinéraires de course à pied pour explorer Bruxelles et la communauté Free Language and Cultural Exchange Brussels renseigne des adresses où pratiquer l'échange linguistique. 

  1. De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus
    procès pédopornographie

    De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus

    Le parquet a requis vendredi devant le tribunal correctionnel de Termonde des peines entre 10 et 15 ans de prison, assorties d’une mise à disposition du tribunal de l’application des peines entre cinq et sept ans, à l’encontre de cinq prévenus qui comparaissent pour possession et diffusion de matériel pédopornographique, ainsi qu’incitation à la réalisation de telles images, et pour trafic d’êtres humains.
  2. Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Le parlementaire nationaliste et ex-secrétaire d'État à l’Asile et la Migration Theo Francken provoque toujours des remous chez Fedasil, un an après avoir remis ses fonctions à Maggie De Block. En cause: une annonce, lancée par un employé de Fedasil qui se disait à la recherche de gants de boxe pour le centre de Poelkapelle, et que Theo Francken a relayée pour créer la polémique mais sans prendre la peine de masquer les coordonnées de l’intéressé. Depuis, le travailleur reçoit des menaces par téléphone. “C’est ce qui arrive quand on publie sans réfléchir sur les réseaux sociaux”, soupire Mieke Candaele, directrice de la communication de Fedasil.