Famille belge décimée en Suisse : le père a laissé une lettre d’adieu

Mise à jourSelon le site suisse 24heures.ch, le père de cette famille nivelloise expatriée près de Lausanne aurait perpétré le meurtre de son épouse et de son fils de 13 ans, avant de mettre fin à ses jours. 

Plein écran
© EPA

Tout porte à croire qu’il s’agit d’un double meurtre commis par le père de famille. “Le père a laissé une lettre d’adieu, expliquant les raisons qui l’ont poussé à agir de la sorte”, révèle 24heures.ch. Les premières autopsies, de la mère et du fils, excluent en tout cas “le recours à une arme à feu ou à un couteau” ainsi que la thèse de la strangulation. Aucun tiers n’aurait, en outre, participé aux faits. Les enquêteurs privilégient désormais le scénario d’un empoisonnement médicamenteux. 

Le père de famille était, en effet, cadre dans une multinationale pharmaceutique basée à Neuchâtel. Dans sa lettre d’adieu, le quadragénaire révèlerait son profond mal de vivre :  “La vie n’était plus possible pour moi”, y confierait-il. Des raisons professionnelles seraient également évoquées. L’authenticité de la lettre n’a pas encore été formellement confirmée par la justice. 

Le drame aurait vraisemblablement eu lieu “dans la nuit de jeudi à vendredi dernier”, conclut 24 heures.

Plein écran
© EPA