Plein écran
© epa

Feu vert au redémarrage de Doel 1

UpdateL'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) a donné son feu vert pour le redémarrage de Doel 1, indique-t-elle jeudi dans un communiqué. En avril dernier, l'exploitant Engie Electrabel y avait constaté une fuite dans un tuyau du circuit d'eau de refroidissement de secours. Le réacteur avait alors été mis à l'arrêt et la révision pour entretien avait été avancée afin de réparer la fuite. "La sûreté des installations est désormais garantie", assure l'agence fédérale. Le redémarrage de Doel 1 est programmé au 15 mars.

Les travaux de réparation avaient commencé début novembre et l'AFCN avait exigé que la cause de la problématique soit connue avant de donner son autorisation au redémarrage du réacteur. Des analyses du tuyau ont démontré que la fuite était due à une fatigue des matériaux, précise l'agence fédérale.

Le réacteur de Doel 2 avait également été mis à l'arrêt pour son entretien et l'inspection du même tuyau. Electrabel en a remplacé une partie car il avait aussi subi une dégradation, bien que moins importante. Fin janvier, l'AFCN a autorisé son redémarrage.

Afin d'éviter des problèmes similaires à l'avenir, Engie Electrabel doit désormais effectuer une surveillance des tuyaux durant les travaux ainsi que des inspections de suivi lors des révisions ultérieures, ajoute l'AFCN.

  1. Les travailleurs qui travaillent par obligation sont deux fois plus souvent absents

    Les travail­leurs qui travail­lent par obligation sont deux fois plus souvent absents

    Pas moins d'un travailleur sur cinq qui travaille par obligation est absent au moins 21 jours pour cause de maladie ou d'accident domestique. Parmi ceux qui choisissent délibérément de travailler, ils ne sont qu'un sur dix, ressort-il d'une étude menée par l'entreprise spécialisée en ressources humaines Securex. De plus, les travailleurs qui travaillent parce qu'ils le doivent se portent presque deux fois plus souvent malades sans l'être vraiment (17 % contre 10 %). Ils courent également plus de risques de burn-out.