Plein écran
© Facebook.

Fillette brûlée sur un barbecue à Zemst: la mère internée

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé vendredi que la mère de famille de Zemst qui aurait brûlé vive sa fillette de deux ans sur un barbecue en septembre 2017 sera internée. L'intéressée pourra quitter aujourd'hui encore la prison étant donné qu'elle ne rejoindra pas une institution psychiatrique fermée mais bien une clinique de jour où elle sera suivie, a précisé son avocat.

Les faits remontent à l'après-midi du dimanche 24 septembre 2017 lorsque des proches de la mère de famille ont averti les services de secours après avoir vu que de la fumée s'échappait par la porte du garage de l'habitation de l'intéressée. 

Les secours devaient trouver une fois à l'intérieur de la maison le corps carbonisé d'un jeune enfant sur un barbecue. La mère de famille de 29 ans, gravement intoxiquée au monoxyde de carbone, était, quant à elle, emmenée à l'hôpital. 

L’enfant serait morte avant

La mère de famille a reconnu avoir tué son enfant et l'avoir brulée vive sur le barbecue, une explication mise en doute par le médecin légiste étant donné l'absence de suie dans les poumons de la petite victime. L'enfant serait donc morte avant. L'intéressée a également expliqué avoir voulu mettre fin à ses jours et emmener sa fillette dans la mort avec elle. Son mari avait en effet demandé le divorce quelques mois auparavant et l'intéressée avait également raté ses examens. 

L'expertise psychiatrique ayant entretemps déterminé que la mère était irresponsable, la chambre du conseil a ordonné son internement. 

Plein écran
Archives. © Marc Baert