Plein écran
© Photo News

Fin de mission pour les informateurs, Koen Geens entre en scène

Formation fédéraleLe ministre Koen Geens (CD&V) a été chargé vendredi soir par le Roi “de prendre les initiatives nécessaires permettant la mise en place d’un gouvernement de plein exercice”, a communiqué le Palais. Il fera rapport au roi Philippe le 10 février. Il prendra contact avec tous les partis, PS et N-VA compris.

  1. Il décharge des vivres pour des démunis et doit payer 116 euros d’amende

    Il décharge des vivres pour des démunis et doit payer 116 euros d’amende

    Yves Losseau est un ancien avocat d’Anderlues. Aujourd’hui retraité, il vit depuis quatre ans en Côte d’Ivoire où il participe à des projets humanitaires. Suite à la crise du coronavirus, cet homme de loi est de retour temporairement dans la région carolorégienne. Il y distribue régulièrement des repas aux plus démunis. Le présentateur vedette du Journal Télévisé (JT) de la RTBF, François De Brigode, lui a notamment déjà prêté main forte.
  2. “Douche froide” pour la culture bruxelloise

    “Douche froide” pour la culture bruxelloi­se

    La fermeture de l'ensemble des lieux culturels bruxellois annoncée samedi par le ministre-président Rudi Vervoort (PS), à l'issue de la réunion de la cellule de crise, font l'effet d'une "douche froide" et suscitent l'incompréhension au cinéma Palace, affirme son directeur général Eric Franssen. Une mesure d'autant plus difficiles à accepter que l'institution se dirige vers une période où elle fait traditionnellement de gros chiffres.
  1. Couvre-feu, commerces, sport, enseignement: ce qu’il faut savoir sur le “reconfinement partiel” en Wallonie

    Cou­vre-feu, commerces, sport, enseigne­ment: ce qu’il faut savoir sur le “reconfine­ment partiel” en Wallonie

    Après l'annonce des nouvelles mesures restrictives instaurées par le Comité de concertation, les autorités wallonnes ont décidé de “prendre des mesures complémentaires fortes”. Elio Di Rupo évoque “un reconfinement partiel” en Wallonie. Le couvre-feu est élargi de 22 heures à 6 heures du matin à partir de ce samedi 24 octobre. Il est en outre décidé de n’autoriser de faire ses courses qu’à deux. Le gouvernement wallon appelle également les infirmiers et étudiants en médecine à “renforcer les équipes qui sont au front” dans les établissements de soins. Les compétitions et entraînements sportifs amateurs sont autorisés uniquement pour les moins de 12 ans en Fédération Wallonie-Bruxelles. Tous les cours en présentiel sont suspendus jusqu’au 19/11 dans l’enseignement supérieur en Fédération Wallonie- Bruxelles.