Plein écran
Les négociateurs flamands sont enfin parvenus à un accord, après une nuit blanche. © Twitter/Gianni Barbieux

Fin du vote obligatoire, Unia à la trappe: voici l’accord de gouvernement flamand

Mise à jourSi le contenu de l'accord conclu lundi matin par les négociateurs de la N-VA, de l'Open Vld et du CD&V en vue de la formation du prochain gouvernement flamand ne sera détaillé qu'à midi, quelques points en sont déjà connus, notamment la fin du vote obligatoire pour les élections communales.

Le gouvernement projette ainsi un retour à l'équilibre budgétaire en 2021. Selon De Tijd, le budget flamand pourrait ensuite repartir dans le rouge avant de revenir à l'équilibre en fin de législature.

En matière d'allocations familiales, il était initialement prévu que les nouveaux arrivants doivent attendre 6 mois avant d'en bénéficier. Cette idée a finalement été abandonnée. Par contre, les demandeurs d'asile reconnus ne percevront plus ces allocations rétroactivement. A l'heure actuelle, ces derniers peuvent toucher rétroactivement des allocations familiales pour les mois qu'a duré leur procédure. 

Par ailleurs, le projet visant à imposer une amende aux nouveaux arrivants en cas d'échec à leur examen de citoyenneté à lui aussi été écarté. Mais l'examen de passage, lui, sera payant.

Enfin, en matière d'enseignement, le "décret M" passe à la trappe et sera remplacé par un "décret d'accompagnement". Lancé en 2015, ce texte visait à favoriser l'intégration des enfants porteurs d'un handicap ou d'une déficience dans l'enseignement général. 

La Flandre vise un taux d’emploi de 80%

Le gouvernement flamand veut mettre 120.000 personnes supplémentaires au travail au cours des cinq prochaines années et vise un taux d’emploi de 80%, a annoncé lundi Jan Jambon (N-VA) lors de la présentation de l’accord de gouvernement conclu ce matin entre son parti, le CD&V et l’Open Vld.

Lors de cette conférence de presse, M. Jambon a également annoncé que 350 millions d’euros seront débloqués annuellement pour la mise en place d’un bonus à l’emploi en faveur des bas salaires. L’office flamand de l’Emploi, le VDAB, bénéficiera de moyens sensiblement accrus pour accompagner intensivement les demandeurs d’emploi qui en sont privés depuis trois mois.

C’était dans l’air, un service communautaire obligatoire sera imposé pour tenter, selon M. Jambon de rapprocher du marché du travail, ceux qui en sont les plus éloignés. 

La Flandre se retire du centre pour l'égalité des chances Unia

Le futur gouvernement flamand mettra fin à la collaboration avec Unia, le centre interfédéral pour l’égalité des chances, a indiqué lundi le président de la N-VA, Bart De Wever.

“Nous voulons mettre fin à la collaboration pour créer nous-mêmes un centre pour l’égalité des chances”, a expliqué M. De Wever. Cette décision aura des conséquences financières pour Unia qui tire environ 10% de son financement de la Flandre.

Le futur gouvernement ne se retirera toutefois pas complètement de la politique fédérale des droits de l’homme puisqu’un Institut national des droits de l’homme doit voir le jour et auquel les Régions participeront à terme, a fait remarquer M. De Wever.

Les tensions ont été régulières sont la dernière législature entre la N-VA et Unia. En février 2017, fraîchement nommée secrétaire d’Etat à l’Egalité des chances, Zuhal Demir s’en était prise au centre, estimant qu’il s’occupait trop de choses peu importantes comme la polémique sur le Père Fouettard tandis que sa collègue flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans, émettait des doutes sur sa neutralité et son objectivité. Les deux administrateurs N-VA d’Unia avaient quant à eux plaidé pour une scission de l’institution car, à leurs yeux, ce sont surtout les francophones qui y posent des problèmes. 

La fin du vote obligatoire pour les communales

L’idée avait été évoquée mais c'est désormais officiel: les citoyens flamands ne devront plus obligatoirement se déplacer pour aller voter lors du scrutin communal.

La Flandre quasi neutre en carbone en 2050

La Flandre veut réduire ses émissions de CO2 de 80% d’ici 2050. D’ici 2030, l’énergie éolienne et solaire doit doubler, selon le formateur Jan Jambon.

  1. Des demandeurs d'asile dénoncent des violences policières lors d’une tentative de rapatriement

    Des demandeurs d'asile dénoncent des violences policières lors d’une tentative de rapatrie­ment

    Deux demandeurs d'asile déboutés et rapatriés de force affirment avoir été brutalisés par la police fédérale lors d'une tentative de rapatriement. Ils parlent de coups sur tout le corps, disent avoir eu la bouche et le nez pincés et les cheveux tirés, selon la RTBF. Les deux migrants auraient déposé plainte auprès du parquet de Hal-Vilvorde et au moins l'un d'entre-eux se serait constitué partie civile. Le parquet dit n'avoir connaissance que d'une plainte. "L'enquête suit son cours", assure-t-il.