Plein écran
© Jan Van Maele

Forte perturbation sur l’E40 vers Gand

Il faudra compter jusqu'à 2h30 de retard, mercredi soir, sur l'E40 de la côte vers Gand en raison d'un accident à Aalter, indique la police de la route et le Centre flamand du trafic.

Les circonstances de l'accident ne sont pas claires mais il s'agit d'une collision entre un bus et deux voitures. Quatre occupants des voitures ont été légèrement blessés, mais personne dans le bus.
Un bouchon s'est formé vers 18h15 à partir d'Oostkamp vers Gand. Une file de curieux s'est aussi créée dans l'autre sens depuis Nevele. Les pompiers sont sur place. 

Pour suivre en direct l’évolution du trafic rendez-vous sur le site de Touring Mobilis. 

  1. De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus
    procès pédopornographie

    De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus

    Une deuxième journée est prévue au procès pour pédopornographie, devant le tribunal correctionnel de Termonde. La prochaine audience aura lieu le 11 février à 14h00. Le jugement est attendu au plus tôt le 10 mars. Le tribunal a requis la présence de l’un des prévenus, Dimitry D., à la prochaine audience. Celui-ci était effectivement absent vendredi, ce qui n’a pas plu à la juge. Le parquet a requis entre 10 et 15 ans de prison à l’encontre des cinq prévenus.
  1. Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Le parlementaire nationaliste et ex-secrétaire d'État à l’Asile et la Migration Theo Francken provoque toujours des remous chez Fedasil, un an après avoir remis ses fonctions à Maggie De Block. En cause: une annonce, lancée par un employé de Fedasil qui se disait à la recherche de gants de boxe pour le centre de Poelkapelle, et que Theo Francken a relayée pour créer la polémique mais sans prendre la peine de masquer les coordonnées de l’intéressé. Depuis, le travailleur reçoit des menaces par téléphone. “C’est ce qui arrive quand on publie sans réfléchir sur les réseaux sociaux”, soupire Mieke Candaele, directrice de la communication de Fedasil.