Plein écran
Un petit garçon se rafraîchit au milieu de la place Flagey, à Ixelles. © Photo News

Fortes chaleurs et pics d'ozone attendus les prochains jours

La phase d'avertissement du plan fortes chaleurs et pics d'ozone a été lancée vendredi, annonce la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine).

Les températures seront supérieures à 28 degrés dès samedi et pourraient atteindre ou dépasser 30 degrés à partir de lundi, rappelle la Celine.

Ces températures élevées, un ensoleillement important et la pollution de l'air entraineront une augmentation des concentrations d'ozone. Il était toutefois encore difficile vendredi midi de prévoir si le seuil d'information européen de particules (180 µg/m³) serait dépassé.

A quoi sert cette phase d’avertissement?

C'est la troisième fois cette année que cette phase d'avertissement est enclenchée après les périodes du 21 au 30 juin et du 19 au 26 juillet lorsque des températures tropicales avaient été relevées.

La phase d'avertissement du plan belge "forte chaleur et pics d'ozone" est automatiquement activée quand un certain seuil cumulé de chaleur est dépassé dans les prévisions météorologiques à cinq jours de l'IRM.

Cette phase sert surtout à informer le grand public ainsi que les professionnels de la santé et des soins aux personnes, pour qu'ils soient particulièrement vigilants et veillent à vérifier les réserves de boisson, la température ambiante à l'intérieur des bâtiments, etc. Il est aussi conseillé de faire attention à ses proches, aux personnes isolées, surtout si elles font partie d'un groupe sensible: personnes âgées, malades chroniques, bébés et enfants... 

  1. L'office des étrangers remet les visites domiciliaires sur le tapis

    L'office des étrangers remet les visites domiciliai­res sur le tapis

    L'association des juges d'instruction a été dûment conviée, le 27 septembre prochain, pour faire connaître son "avis" et ses "préoccupations" sur le projet de loi relatif aux visites domiciliaires du 7 décembre 2017 devant la commission temporaire chargée d'évaluer la politique de retour volontaire et d'éloignement forcé des étrangers, écrit La Libre Belgique, mercredi. Une invitation étrange, étant donné que le gouvernement est en affaires courantes et que ce projet de loi controversé date de la législature précédente.
  2. Pourquoi le médicament qui peut sauver Pia coûte-t-il près de 2 millions d’euros?

    Pourquoi le médicament qui peut sauver Pia coû­te-t-il près de 2 millions d’euros?

    La petite Pia, un bébé de neuf mois, est atteinte d’amyotrophie spinale, une maladie génétique rare qui se caractérise par une faiblesse musculaire progressive. Seul le Zolgensma, un médicament disponible uniquement aux Etats-Unis, pourrait sauver la petite. Coût du produit: 1,9 millions d’euros. Question que tout le monde se pose: comment un traitement capable de sauver une vie humaine peut-il coûter si cher?
  3. Les Belges et le climat: qu’attendez-vous du monde politique?

    Les Belges et le climat: qu’attendez-vous du monde politique?

    Près de 60% des répondants à la consultation publique en ligne sur le Plan national Énergie Climat (PNEC) demandent du courage et une vision à long terme de la part du monde politique, indiquent mercredi les différents ministres régionaux et du fédéral compétents en matière d'Énergie et de Climat. Une très grande majorité des 60.000 répondants estime que la poursuite du développement des énergies renouvelables devrait être une priorité et qu'il faut investir davantage dans les éoliennes en mer pour la production d'énergie offshore.