Frank Vandenbroucke
Plein écran
Frank Vandenbroucke © Photo News

Frank Vandenbroucke en faveur d’un “baromètre corona” simplifié

Le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (Vooruit) est partisan d'une forme simplifiée de "baromètre corona" tel qu'on l'avait évoqué il y a plusieurs mois au niveau fédéral, indique-t-on dimanche à son cabinet. Cela n'empêche qu'il faut en parallèle mettre en place de manière durable des mesures de ventilation, estime-t-il.

  1. Ces écoles courtraisiennes arrêtent de suivre les règles: “Nous ne fermons plus les classes dès 4 contaminations”

    Ces écoles courtraisi­en­nes arrêtent de suivre les règles: “Nous ne fermons plus les classes dès 4 contamina­ti­ons”

    “Il ne s’agit pas de constituer un mouvement anti, et nous continuons à prendre le virus au sérieux et à tout faire pour assurer un environnement sûr tant pour nos élèves que notre personnel, mais nous ce ne sera plus en suivant ces mesures de quarantaine”, lit-on dans une lettre ouverte publiée par toutes les directions du groupe d’écoles courtraisiennes Rhizo. Adressé au ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts (N-VA), le courrier explique qu’il devient intenable pour les pouvoirs organisateurs de se tenir aux règles de quarantaine actuellement en vigueur dans l’enseignement.
  2. Les services de santé mentale pour jeunes sont “submergés”

    Les services de santé mentale pour jeunes sont “submergés”

    Les services de psychiatrie pour jeunes, tant les consultations ambulatoires que dans les hôpitaux et les structures intermédiaires, sont submergés de nouvelles demandes, peut-on lire dans une carte blanche envoyée lundi par Sophie Maes, pédopsychiatre à l’Unité pour adolescents du Centre hospitalier le Domaine à Braine-l’Alleud et signée par 83 psychiatres et pédopsychiatres, pour qui “il est urgent de se pencher sur la question de la prévention”.