Daniël Termont
Plein écran
Daniël Termont © belga

Gand radie quatre personnes parties en Syrie du registre de la population

Le nombre de personnes radicalisées à Gand, qui sont parties combattre en Syrie, est évalué à quatre, a affirmé lundi le bourgmestre gantois Daniël Termont (sp.a). Elles ont toutes été radiées du registre de la population.

  1. "À Gand, on se radicalise dans la cour de récré"

    "À Gand, on se radicalise dans la cour de récré"

    "La radicalisation est un problème de plus en plus important dans notre école", confie au Nieuwsblad la directrice d'une école à Gand. "J'entends le même discours de la part de certains collègues. Et quand nous interpellons les parents sur le sujet, ils soutiennent les positions de leurs enfants". L'échevine de l'Enseignement Elke Decruynaere (Groen) reconnaît que le problème est réel. "Mais il ne faut pas non plus lui donner des proportions qu'il n'a pas."