Geert Molenberghs
Plein écran
Geert Molenberghs © Joel Hoylaerts/Photo News

Geert Molenberghs: “Rester à un plateau aussi élevé serait une très mauvaise nouvelle”

Geert Molenberghs (UHasselt, KU Leuven) voit une lueur d’espoir dans le fait que l’augmentation des contaminations semble marquer le pas. Mais le biostatisticien prévient néanmoins: il faut maintenant espérer une baisse de cette indicateur car la situation actuelle est “insoutenable”.

  1. Combien devrez-vous payer si vous laissez brûler votre chauffe-terrasse électrique durant une heure?
    Monenergie.be

    Combien de­vrez-vous payer si vous laissez brûler votre chauf­fe-terrasse électrique durant une heure?

    Le variant Omicron du coronavirus se propage très rapidement. Toutefois, le risque d’infection est encore toujours plus faible à l’air libre qu’à l’intérieur. Le chauffage de terrasse vous permet de rencontrer des gens à l’extérieur même lors des journées plus froides. Mais que consomme une telle source de chaleur électrique? Monenergie.be a calculé ceci.
  2. La hausse des contaminations ralentit: l’erreur qu’il ne faudra plus commettre en cas d’assouplissements, selon Steven Van Gucht

    La hausse des contamina­ti­ons ralentit: l’erreur qu’il ne faudra plus commettre en cas d’assouplissements, selon Steven Van Gucht

    La hausse des contaminations a ralenti par rapport à la semaine dernière, ce qui offre une lueur d’espoir dans cette quatrième vague. “Mais nous sommes encore loin du compte”, avait prévenu Steven Van Gucht, le porte-parole interfédéral Covid-19, qui estime qu’il sera difficile de faire baisser les courbes d’ici Noël et le Nouvel An. Pourquoi? Et jusqu’à quel point les chiffres doivent-ils baisser pour que les mesures puissent être assouplies?