Georges-Louis Bouchez.
Plein écran
Georges-Louis Bouchez. © BELGA

Georges-Louis Bouchez: “DéFI a les manettes pour aller au bout de sa logique”

Signes ConvictionnelsLe président du MR Georges-Louis Bouchez, dont le parti n’est pas dans la majorité bruxelloise, a apporté dimanche sur le plateau de RTL-TVi (“L’invité” du 13H) son soutien à DéFI, dans l’affaire du jugement du tribunal de travail de Bruxelles à l’encontre de la Stib. La société de transport public a été condamnée pour discrimination à l’embauche à la suite de la plainte d’une femme voilée, et la question d’un éventuel appel de cette décision fait actuellement débat en Région bruxelloise (et au-delà).

  1. Signes convictionnels à la Stib: “On peut faire des pas sans arriver à la grande révolution”

    Signes conviction­nels à la Stib: “On peut faire des pas sans arriver à la grande révolution”

    La ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) regrette qu'un débat interne à la STIB se soit transformé en "débat politique animé", est-il ressorti de ses propos tenus mardi soir au cours de l'émission Terzake (Canvas -VRT). La ministre était interrogée au sujet du renvoi au gouvernement bruxellois de la question de savoir si la STIB doit ou non aller en appel de l'arrêt du tribunal du travail condamnant la société bruxelloise de transport public pour discrimination à l'embauche à l'égard d'une femme portant le voile.