photo_news
Plein écran
© photo_news

Gilets jaunes: pourquoi le vent de révolte souffle-t-il moins fort en Belgique?

AnalyseEn France, ses rafales hebdomadaires secouent le pays et font trembler le gouvernement. En Belgique, il s'apparente à une brise plus légère. Pourquoi le vent de révolte souffle-t-il avec une telle différence d'intensité de part et d'autre de la frontière? Une question légitime, mais qui ne suffit pas pour assimiler la mobilisation belge à un échec. D'abord, parce que cela s'avère prématuré. Ensuite, car plusieurs facteurs conjoncturels, comme la chute du gouvernement, et structurels, la pluralité des niveaux de pouvoir, par exemple, rendent la tâche des contestataires plus complexe dans notre pays.