Plein écran
Taxi. © Photo News

Girl’s Ride: des taxis réservés aux femmes à Bruxelles

Ils existent déjà à Paris et à Londres; les taxis conduits par des femmes et réservés aux femmes vont faire leur apparition à Bruxelles. L’objectif? Assurer à la gent féminine un service spécifique garantissant leur sécurité.

Le samedi 26 octobre dernier, deux taxis de l’initiative “Girl’s Ride” ont circulé dans les rues de Bruxelles. Ce service, initié par deux conductrices bruxelloises et réservé aux femmes, veut leur garantir un sentiment de sécurité lorsqu’elles ont besoin d’un taxi.

En effet, dans une étude, livrée par Brussels Studies en 2015, le sentiment d’insécurité joue un rôle central dans la mobilité des Bruxelloises. Celles-ci adaptent leurs activités afin de rentrer plus tôt, évitent de rentrer à pied ou de passer par certains endroits de la capitale si elles ne sont pas accompagnées. Une problématique qui a fortement touché les initiatrices du projet, pour le moment en cours de développement.

Il s’agirait d’un service de taxi, proposé dans un premier temps le samedi de 21h à 4h du matin à Bruxelles pour dix euros le trajet. Ce service, de particulier à particulier, ne serait effectué que par des femmes et n’autoriserait à bord que des femmes. Si l’on en sait encore peu aujourd’hui, l’initiative semble avoir reçu des retours positifs.

Et les hommes?

Notons que pour éviter la discrimination vis à vis des autres genres, les compagnies parisienne Kolett et londonienne Pink Ladies Cabs, ont chacune trouvé une solution. La première accepte de prendre des hommes si ceux-ci sont accompagnés d’une femme. La seconde travaille avec une autre compagnie de taxi pour ses clients masculins.

  1. Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    L'organisme Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE) s'est constitué partie civile dans le cadre d'une action pénale lancée à l'encontre de Talal Magri, professeur de religion islamique à l'Athénée Royal Agri Saint-Georges à Huy, a indiqué le porte-parole du cabinet de Frédéric Daerden, vice-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de tutelle de WBE. Une procédure d’écartement a été prise à son encontre.
  2. Le massepain cuit, la spécialité bien liégeoise de la maison Jean-Marie

    Le massepain cuit, la spécialité bien liégeoise de la maison Jean-Ma­rie

    Les cadeaux, les mandarines, les fruits secs et les gougouilles (pour nos lecteurs non liégeois, ce terme signifie “friandises”). Voilà quelques éléments indissociables de la Saint-Nicolas. Une fête qui enchante bien sûr les plus petits, mais pas que. Les parents y trouvent aussi leur compte puisque c’est l’occasion de retomber en enfance en dégustant les sucreries de leur enfance, comme les guimauves chocolatées, les spéculoos et bien entendu le massepain.