Liesbeth Homans, ministre des Affaires intérieures.
Plein écran
Liesbeth Homans, ministre des Affaires intérieures. © belga

Homans s'informe sur l'usage du français lors du dernier conseil à Linkebeek

La ministre flamande des Affaires Intérieures Liesbeth Homans a décidé de s'informer de l'incident survenu lors de la dernière réunion du conseil communal de Linkebeek, présidée une fois n'est pas coutume, par Yves Ghequiere, candidat-bourgmestre, et durant laquelle des conseillers communaux se sont exprimés en français. "En fonction de cette information nous examinerons comment nous agirons dans le cadre de la procédure de nomination de M. Ghequiere", a indiqué le cabinet de la ministre N-VA, interrogé mercredi.

  1. Une femme qui avait craché sur un employé de Securail condamnée à 10 mois de prison

    Une femme qui avait craché sur un employé de Securail condamnée à 10 mois de prison

    Le tribunal correctionnel de Louvain a condamné vendredi une femme à 10 mois de prison et 800 euros d’amende pour avoir craché sur un employé de Securail et l’avoir agressé en juillet 2020. Elle avait agi de la sorte après que la victime lui eut demandé de respecter les mesures sanitaires. Elle devra également s’acquitter d’un peu moins de 550 euros de dommages et intérêts à Securail et à son employé.
  2. Liesbeth Homans "face à un dilemme" à Linkebeek

    Liesbeth Homans "face à un dilemme" à Linkebeek

    La plainte déposée par l'opposition flamande de Linkebeek contre le fait que des conseillers communaux se sont exprimés en français lundi soir place la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) devant un dilemme, si l'on en croit Damien Thiéry (MR), le président du conseil communal de cette commune à facilités de la périphérie bruxelloise: soit la ministre ne nomme pas au poste de bourgmestre, Yves Ghequiere, qui présidait le conseil lundi soir, en l'absence de Damien Thiéry; soit tous les conseils communaux continueront à se dérouler (partiellement) en français conformément un arrêt de la Cour Constitutionnelle du 10 mars 1998 invoqué lundi soir.
  3. Les touristes belges considèrent que les règles sont moins bien respectées aux Pays-Bas

    Les touristes belges considè­rent que les règles sont moins bien respectées aux Pays-Bas

    Environ 7 Belges sur 10 qui ont voyagé aux Pays-Bas cet été trouvent que les règles sanitaires contre la propagation du coronavirus sont moins bien respectées qu'en Belgique, ressort-il de la grande étude corona (de Grote Coronastudie) menée par l'université d'Anvers. Plus généralement, la plupart des répondants trouvent que les règles en vigueur à l'étranger sont acceptables et facilement applicables.