Il arnaque Proximus de 26.000 euros... pour prouver sa bonne foi

Un Tongrois de 52 ans a arnaqué Proximus pour près de 26.000 euros avec une fausse carte d'identité et 58 contrats différents lui offrant tous un nouveau téléphone. L'homme a affirmé vouloir démontrer qu'il était aisé de conclure des contrats avec de faux papiers. Le juge l'a condamné à une peine de prison de 12 mois avec sursis ainsi qu'à une amende de 400 euros.

Plein écran
© Photo News

L'homme voulait démontrer à la police qu'il était facile de procéder de la sorte, car sa fille avait été victime du même genre de fraudes par le passé. À l'époque, de nombreux contrats et abonnements avaient été conclus à son nom par des tiers. 

Plainte snobée 

Une plainte avait été déposée à l'encontre des voleurs auprès de la police, mais le Tongrois s'était fait dire que ce genre de fraudes était pratiquement impossible à réaliser. "Si cela se produit, le voleur doit être recherché parmi la famille", lui aurait déclaré la police. 

Preuve démontrée

Le quinquagénaire a donc voulu prouver que la fraude à la carte d'identité était à la portée de beaucoup de gens grâce à internet. L'homme a conclu 58 contrats offrant un nouveau GSM, qu'il revendait ensuite sur internet. Selon Proximus, le montant de la fraude s'élève à 25.681 euros, qu'il devra donc rembourser. Il devra aussi s'acquitter des frais de justice de l'opérateur télécoms, soit 2.400 euros.

  1. Jeune fauché par la police à Bruxelles: un témoin contredit la version de la police
    Mise à jour

    Jeune fauché par la police à Bruxelles: un témoin contredit la version de la police

    Un jeune homme de 17 ans est décédé la nuit dernière fauché par une voiture de police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles. La victime, qui était en fuite, était poursuivie par une autre patrouille que celle qui l’a renversée. Des éléments viennent cependant contredire la version initiale de la police: les sirènes n’étaient apparemment pas enclenchées et le jeune homme ne “traversait” pas la rue en courant.
  2. Randonneurs belges décédés au Tyrol: “Il est mort en tentant de secourir sa femme”

    Randon­neurs belges décédés au Tyrol: “Il est mort en tentant de secourir sa femme”

    Le couple d’Anversois décédé dimanche dans le Tyrol (Alpes autrichiennes) s’était égaré en s’éloignant du chemin de randonnée emprunté, écrit Het Laatste Nieuws. Une erreur de parcours qui aura conduit les deux personnes âgées à une chute de trente mètres jusqu’au lit d’une rivière. L’octogénaire aurait perdu la vie en essayant de venir en aide à son épouse tombée juste avant lui, selon les secouristes autrichiens.