Il arnaque Proximus de 26.000 euros... pour prouver sa bonne foi

Un Tongrois de 52 ans a arnaqué Proximus pour près de 26.000 euros avec une fausse carte d'identité et 58 contrats différents lui offrant tous un nouveau téléphone. L'homme a affirmé vouloir démontrer qu'il était aisé de conclure des contrats avec de faux papiers. Le juge l'a condamné à une peine de prison de 12 mois avec sursis ainsi qu'à une amende de 400 euros.

Plein écran
© Photo News

L'homme voulait démontrer à la police qu'il était facile de procéder de la sorte, car sa fille avait été victime du même genre de fraudes par le passé. À l'époque, de nombreux contrats et abonnements avaient été conclus à son nom par des tiers. 

Plainte snobée 

Une plainte avait été déposée à l'encontre des voleurs auprès de la police, mais le Tongrois s'était fait dire que ce genre de fraudes était pratiquement impossible à réaliser. "Si cela se produit, le voleur doit être recherché parmi la famille", lui aurait déclaré la police. 

Preuve démontrée

Le quinquagénaire a donc voulu prouver que la fraude à la carte d'identité était à la portée de beaucoup de gens grâce à internet. L'homme a conclu 58 contrats offrant un nouveau GSM, qu'il revendait ensuite sur internet. Selon Proximus, le montant de la fraude s'élève à 25.681 euros, qu'il devra donc rembourser. Il devra aussi s'acquitter des frais de justice de l'opérateur télécoms, soit 2.400 euros.