Guglielmo Pastorelli
Plein écran
Guglielmo Pastorelli © Guglielmo Pastorelli

Il devient échevin avant de voter contre la plupart des points de la majorité: “Ils nous ont bernés”

Mise à jourAvec 14 sièges sur 23 contre neuf pour le parti Anderlues J’y Crois (AJC), le Parti Socialiste (PS) détient une majorité au Conseil Communal. Mais cela fait plusieurs années que cette majorité n’en a plus que le nom. Suite à des dissensions internes, un groupe de quatre élus socialistes (le groupe PS Zanola) a fait cause commune avec AJC. Mais la situation vient d’évoluer.

  1. Les vœux d’AJC et du groupe PS Zanola pour 2021: “Faire sauter cette chape de plomb”
    Anderlues

    Les vœux d’AJC et du groupe PS Zanola pour 2021: “Faire sauter cette chape de plomb”

    Avec 14 sièges sur 23 contre neuf pour le parti Anderlues J’y Crois (AJC), le Parti Socialiste (PS) détient une majorité au Conseil Communal. Suite à des dissensions internes, un groupe de quatre élus socialistes (le groupe PS Zanola) a néanmoins pris ses distances vis-à-vis des dix autres conduits par l’ex-maïeur, Philippe Tison et sa compagne et actuelle bourgmestre, Virginie Gonzalez. Depuis quelques semaines maintenant, il fait même cause commune avec AJC.
  1. Grève sauvage à Anderlues: “Dans le seul but de faire ch... l’autre”
    Interview

    Grève sauvage à Anderlues: “Dans le seul but de faire ch... l’autre”

    À Anderlues, la situation politique est catastrophique. La majorité socialiste n’en est, en réalité, plus une. Suite à des dissensions internes, un groupe de quatre élus a pris ses distances vis-à-vis d’un groupe de dix conduit par la bourgmestre d’Anderlues, Virginie Gonzalez. Ces dissidents ont fait alliance avec le parti d’opposition, Anderlues J’y Crois (AJC). Ensemble, ils rassemblent 13 sièges sur les 23 au Conseil Communal. Les divergences de vue entre les deux factions mettent en péril le fonctionnement même de la commune.
  2. Grève sauvage à Anderlues: “Une négociation imprévue”

    Grève sauvage à Anderlues: “Une négociati­on imprévue”

    Une grève sauvage avait été entamée par tous les syndicats vendredi dernier à la Commune d’Anderlues. Le conseil communal programmé le jeudi précédent avait été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Si le 12e provisionnel du mois de mai avait été voté, il n’en était pas de même pour le mois de juin. Conséquence: les travailleurs craignaient de ne pas toucher leurs émoluments pour le mois à venir.