Plein écran
© Getty Images/Cultura RF

“Il faut aborder plus tôt la sexualité à l'école”

Faut-il aborder la question de la sexualité, et notamment les différentes orientations sexuelles, dès l'école primaire? Un groupe de travail qui planche actuellement sur les nouveaux référentiels du cours d’éducation et santé y est favorable, tout comme la nouvelle ministre francophone de l’Enseignement Caroline Désir (PS), écrivent les journaux du groupe Sudpresse ce mardi.

Tous les référentiels sont retravaillés suite à l’instauration progressive du tronc commun, inscrit dans le fameux Pacte pour un enseignement d'excellence. Le groupe de travail qui s’occupe de l’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle, souhaite que ces thèmes soient abordés plus tôt dans le cursus scolaire, afin, notamment, de déconstruire les stéréotypes et d’inculquer aux jeunes enfants le respect de chacun dans sa diversité.

Interrogée par nos confrères, Caroline Désir, la nouvelle ministre de l’Enseignement, y est favorable et plaide pour une première approche dès la 5ème ou 6ème primaire.