Photo d'illustration.
Plein écran
Photo d'illustration. © BELGA

“Il n'y a que 10% de chance que l'on skie ce jeudi en Belgique”

MeteoAlors qu'on annonce 15 à 25 centimètres de neige sur le plateau des Hautes Fagnes d'ici jeudi en cours de journée, la probabilité de voir les différents centres de ski des Cantons de l'Est ouvrir leurs portes est très faible. "Elle n'est que de 10% et il faudrait vraiment des conditions d'enneigement exceptionnelles pour que cette situation se produise", assure mardi Alexandre Fechir, gestionnaire des locations de ski au signal de Botrange perché à 694 m, soit le point culminant de la Belgique. 

Alors que les conditions climatiques deviendront plus hivernales dans les prochaines heures et qu'un épais manteau blanc est annoncé sur les hauts plateaux fagnards, la pratique du ski n'est pas pour autant assurée. "Les sols sont gorgés d'eau. Même s'il tombe 15 centimètres ou plus, ces endroits resteront mouillés et la pratique du ski sera très difficile au Signal de Botrange et sur les pistes environnantes car elles sont bien damées", ajoute M. Fechir.

Selon ce spécialiste, gestionnaire de centres de ski depuis plus de 30 ans, on ne devrait pas skier en Belgique ces prochains jours. "Je ne pense pas qu'un seul exploitant ouvrira fin de semaine même s'il y a actuellement des touristes dans la région. Maintenant, la situation peut vite varier en fonction des températures mais il n'y a actuellement qu'une chance sur dix pour qu'on ouvre jeudi", estime-t-il.
Cette saison de ski 2019-2020 pourrait réellement être une saison blanche pour les exploitants. Une première depuis plus de 10 ans. 

  1. Match de foot clandestin à Visé: il n'y aura pas de poursuite

    Match de foot clandestin à Visé: il n'y aura pas de poursuite

    Plusieurs individus présents lors du match de foot organisé sur la plaine des sports à Visé, mercredi, ont été identifiés et devront payer une amende de 250 euros, a précisé la zone de police Basse-Meuse. De son côté, le parquet de Liège précise que "des transactions seront dans un premier temps envoyées". Les policiers de la zone de police Basse-Meuse étaient intervenus, mercredi en fin de journée, à Visé, où un match de foot avec de nombreux spectateurs avait lieu, avait indiqué l'échevin Julien Woolf sur sa page Facebook.