Paul Magnette
Plein écran
Paul Magnette © Photo News

“Il n’y aura pas de plus grande bataille les prochaines années que celle de l'énergie”, affirme Paul Magnette

Mise à jourLes pouvoirs publics doivent prendre le contrôle de l'énergie, a demandé dimanche le président du PS, Paul Magnette, à l'occasion du 200e congrès de son parti. À ses yeux, la crise actuelle a démontré la faillite du modèle libéral et la nécessité d'une "planification écologique et sociale".

  1. Surfer en Belgique : quelle est la vitesse de notre internet ? Et où nous situons-nous par rapport à nos pays voisins ?
    Montelco

    Surfer en Belgique : quelle est la vitesse de notre internet ? Et où nous situons-nous par rapport à nos pays voisins ?

    Sauf en cas de problème, la vitesse de l’internet est assez rapide en Belgique. C’est en tout cas le sentiment général. Mais est-ce vraiment le cas ? Avons-nous vraiment de bonnes vitesses internet en Belgique ? Où nous situons-nous par rapport à nos pays voisins ? Et où trouver l’abonnement internet avec la vitesse de téléchargement la plus élevée ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  1. Vincent Van Quickenborne depuis sa résidence sécurisée: “Cela ne me détournera pas des réformes que nous menons”
    Play

    Vincent Van Quickenbor­ne depuis sa résidence sécurisée: “Cela ne me détournera pas des réformes que nous menons”

    Le domicile du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) à Courtrai est à nouveau sous haute surveillance par la police locale et fédérale. Ce fut déjà le cas à la fin du mois de septembre, lorsque la police avait eu vent d’un projet d’enlèvement du ministre. La raison serait une nouvelle menace contre Van Quickenborne. Dans une vidéo publiée sur Instagram, Van Quickenborne affirme que lui et sa famille se portent bien. “Nous y sommes un peu habitués maintenant, mais cela ne rend pas les choses faciles pour autant”, a-t-il déclaré.
  2. La journée de lundi sera encore consacrée à la lecture de l'acte d'accusation
    PROCÈS DES ATTENTATS DE BRUXELLES

    La journée de lundi sera encore consacrée à la lecture de l'acte d'accusati­on

    C'est toujours la lecture de l'acte d'accusation qui est au programme de l'audience de lundi, au procès des attentats du 22 mars 2016, devant la cour d'assises de Bruxelles. Il était prévu que cet acte résumant l'enquête, qui est lu par les deux procureurs fédéraux, soit terminé jeudi soir. Mais la cour a pris du retard, notamment en raison de problèmes liés au transfert des accusés détenus qui ont été soulevés par les accusés eux-mêmes ainsi que par leurs conseils.