Plein écran

Il perd sa carte SIS, la SNCB lui réclame 10.000 euros

La SNCB réclame 10.000 euros à Bryan, un jeune homme dont la carte SIS a été indûment utilisée par un fraudeur aux transports en commun. Celui-ci présentait systématiquement la carte de Bryan comme document d'identité aux contrôleurs, apprend RTL.

Bryan perd sa carte SIS en octobre dernier, mais sa maman et lui ne s'en rendent compte que quelques mois plus tard, lorsque la TEC envoie une amende à Bryan pour avoir pris le bus sans payer.

La personne qui a volé ou recupéré la carte SIS de Bryan prenait le TEC sans payer et utilisait systématiquement la carte de Bryan comme document d'identité. Une pratique courante, les contrôleurs des transports publics étant légalement autorisés à demander tout document qui tient lieu de preuve d'identité, comme la carte SIS, à une personne n'ayant pas payé son ticket.

Amendes répétées
Quand Bryan et sa maman parviennent à arranger la situation avec la société wallonne des transports en commun (TEC), ils reçoivent une autre amende, de la SNCB cette fois. Celle-ci s'élève à 10.000 euros pour infractions répétées et non-paiement! Pour une raison inconnue, aucune des amendes envoyées par la SNCB pour fraudes répétées ne sont arrivées au domicile de Bryan avant celle du 16 octobre, lui réclamant alors 10.000 euros.

Bryan et sa maman tentent actuellement de régler le problème avec la Société Nationale des Chemins de fer Belges. (Ch.D.)