Il va faire très froid cette nuit

Il y aura localement du brouillard givrant et des plaques de glace au sud du sillon de Sambre-et-Meuse ce mardi matin. Durant la journée, le temps sera d'abord variable avec quelques averses, ensuite progressivement plus sec depuis le sud-ouest l'après-midi. Les maxima iront de 1 à 8 degrés. Il gèlera partout la nuit prochaine. 

Plein écran
Illustration © Getty Images/iStockphoto

Mercredi, l'Institut royal météorologique prévoit un temps sec avec de larges éclaircies mais toujours frais. Du brouillard givrant et des plaques de glaces pourront rendre localement les routes glissantes au sud du sillon Sambre-et-Meuse ce mardi matin. Durant la journée, le ciel sera partiellement nuageux avec quelques averses. 

Brume et brouillard en Ardenne

Les précipitations seront surtout présentes sur les régions proches des Pays-Bas et de l'Allemagne. À partir du sud-ouest, le temps deviendra graduellement plus sec l'après-midi. En Hautes-Fagnes, une averse hivernale sera encore possible en matinée. De la brume et du brouillard pourront localement persister en Ardenne. 

Les maxima s'échelonneront de 1 ou 2 degrés sur les hauteurs ardennaises à 7 ou 8 dans l'ouest. Le vent sera faible à modéré d'ouest revenant au sud et devenant faible en fin de journée.

Du gel sur l’ensemble du pays

Ce soir et cette nuit, le ciel sera peu nuageux à serein et il gèlera sur l'ensemble des régions. L'IRM attend par exemple -3 degrés comme minima dans le centre du pays et on approchera les -10 degrés dans certaines vallées ardennaises. Des bancs de brouillard givrant pourront se former localement. Le vent sera généralement faible de sud puis de sud-est.

De larges éclaircies mercredi

Mercredi, après une nuit assez froide, toutes les régions devraient profiter d'un temps sec avec souvent de larges éclaircies. Toutefois, les nuages pourront rester un peu plus nombreux sur le nord-est et l'est. Les températures maximales seront comprises entre +1 degrés en Hautes-Fagnes et +6 degrés en plaine. Le vent sera faible à modéré de secteur est à sud-est. 

  1. “Les femmes ne veulent plus ouvrir les jambes”: le chirurgien misogyne poursuivi
    Play
    mise à jour

    “Les femmes ne veulent plus ouvrir les jambes”: le chirurgien misogyne poursuivi

    L'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (IEFH) va se porter partie civile contre le chirurgien plasticien Jeff Hoeyberghs, dont les propos sexistes tenus lors d'une conférence du KVHV, une association étudiante flamande conservatrice, ont suscité l'indignation. "Les déclarations de Jeff Hoeyberghs incitent à la discrimination et à la haine contre les femmes. C'est la mission de l'institut d'intervenir", a fait savoir mercredi sa directrice adjointe, Liesbet Stevens. Le conseil social de l’université de Gand a quant à lui proposé la suspension provisoire du KVHV.