Plein écran
© belga

Ils falsifiaient les étiquettes chez MediaMarkt pour payer nettement moins cher

LiègeTrois individus d'origine bosniaque ont été interpellés pour des faits d'escroquerie commis au magasin MédiaMarkt à Liège. A plusieurs reprises, ils ont falsifié des étiquettes de prix afin de payer moins cher du matériel Hi-fi, a-t-on appris mardi au parquet de Liège.

Trois individus au comportement suspect ont été repérés lundi par le vigile du magasin. Sur le temps que l'un d'eux apposait une fausse étiquette dans le rayon, ses deux comparses se sont présentés à une caisse pour payer une barre de son. Grâce à cette supercherie, le prix de l'objet est ainsi passé de 799 à 219 euros.

En visionnant les images des caméras de surveillance, le vigile a remarqué que le même procédé avait déjà été pratiqué, à plusieurs reprises, depuis le 1er mars dernier. Trois autres barres de son étaient ainsi passées à un prix fortement réduit.

6.000 euros en liquide retrouvés chez le plus âgé, émargeant au CPAS
Les trois suspects sont âgés de 21, 23 et 34 ans. Ils ont été privés de liberté et déférés mardi au parquet de Liège. Au domicile du plus âgé, à Liège, les policiers ont découvert plus de 6.000 euros en liquide alors qu'il émarge au CPAS et que son épouse n'a pas de revenus. Il a avoué les faits en expliquant que les étiquettes utilisées proviennent de Bosnie. Les barres de son étaient destinées à être revendues à un prix plus élevé que le prix d'achat falsifié. Quant aux deux plus jeunes, il s'agit de ressortissants bosniaques.