Photo d'illustration.
Plein écran
Photo d'illustration. © Getty Images/iStockphoto

“Ils ne comptent pas”: des élèves de l'enseignement spécialisé privés de transport scolaire

Des centaines d’enfants scolarisés dans l’enseignement spécialisé sont privés de transport scolaire en raison d’une pénurie de chauffeurs et d’accompagnateurs. “C’est intolérable”, clament différentes associations dans une lettre ouverte à l’attention des ministres de tutelle, à savoir le ministre-président de la Région bruxelloise Rudi Vervoort (PS), le ministre wallon de la Mobilité Philippe Henry (Ecolo) et la ministre de l’Education Caroline Désir (PS).

  1. Une 2ème banque augmente les intérêts sur son livret d'épargne: le taux d'épargne y passe de 0,09% à 0,30%
    Guide-epargne.be

    Une 2ème banque augmente les intérêts sur son livret d'épargne: le taux d'épargne y passe de 0,09% à 0,30%

    Le livret d’épargne reste populaire, même si le taux d’inflation à la hausse réduit votre pouvoir d’achat en réalité. Toutefois, en comparant comme il se doit, vous pouvez encore toujours trouver sur le marché des comptes d’épargne avec un rendement supérieur au taux minimal légal (0,11%). Ainsi, la banque en ligne MeDirect augmente de 0,09% à 0,30% le taux net sur son compte ME3. Il s’agit presque du meilleur taux d’intérêt sur le marché de l’épargne belge pour ceux qui pourront se passer de leur argent durant 3-12 mois. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit des explications à ce sujet.
  2. Les propos de Jambon sur la vitesse au volant ne passent pas: “C’est inadmissible”

    Les propos de Jambon sur la vitesse au volant ne passent pas: “C’est inadmissi­ble”

    Le ministre-président flamand Jan Jambon est au centre d'une petite polémique dans le nord du pays, jeudi, pour avoir avoué la veille sur un plateau de télévision demander parfois ("très rarement") à son chauffeur d'appuyer sur l'accélérateur, laissant donc entendre qu'il lui arrivait d'ignorer une limitation de vitesse. Face aux réactions de désapprobation de la part d'autres ministres flamands et de la VSV (Vlaamse Stichting Verkeerskunde), le cabinet du ministre-président N-VA a affirmé jeudi qu'il ne voulait absolument pas excuser les excès de vitesse.