Plein écran
Le couple de fraudeurs © Capture RTL

Ils tentent un “resto-basket” à Boussu, les réseaux sociaux permettent de les retrouver

La technique du “resto-basket”, quitter un restaurant sans payer l’addition, pose encore des soucis aux commerçants. À Boussu, un patron a placé des caméras de surveillance dans son établissement. Une stratégie payante puisque les derniers fraudeurs ont été démasqués grâce au partage des images sur les réseaux sociaux.

Une addition à 175 euros pour deux personnes. Les clients auraient pu avoir envie de faire une petite folie, mais ils n’avaient juste pas l’intention de payer le moindre centime. Les faits de grivèlerie ont eu lieu dimanche soir dernier dans un restaurant de Boussu. Visiblement, leur fraude était préméditée.

“Ils essaient qu’on baisse la garde, ils posent beaucoup de questions, ils font beaucoup de va-et-vient dehors pour fumer des cigarettes”, témoigne Stefano De Carolis, gérant du restaurant, à RTL. S’ils sont parvenus à quitter l’établissement sans aucun souci, les fraudeurs ne sont alors pas tirés d’affaire pour autant. Le restaurant de Stefano, comme d’autres, a effectivement décidé de s’équiper de caméras de surveillance.

Un appel à témoins est donc lancé sur les réseaux sociaux. Très vite, les partages se multiplient et le couple est identifié. “Grâce à tous les partages et au grand nombre de vues, c’était facile de les retrouver. Surtout que ce sont des gens de la région, qui habitent à moins de 5 km du restaurant”, explique Stefano. Les deux personnes ont promis de régler leur dette, l’affaire pourrait donc se régler à l’amiable.