Un hélicoptère survole la prison de Lantin dans la nuit de vendredi à samedi
Plein écran
Un hélicoptère survole la prison de Lantin dans la nuit de vendredi à samedi © BELGA

Incident à la prison de Lantin: le calme est revenu dans la nuit

Les six détenus retranchés sur le toit d'un bloc de la prison de Lantin (Juprelle) ont regagné leurs cellules dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué une porte-parole de la DG Epi (direction générale des Établissements pénitentiaires).

Peu après 00h00, les détenus ont regagné leurs cellules après l'intervention des unités spéciales de la police fédérale (CGSU), de deux hélicoptères de la police fédérale et du Corps d'intervention (CIK), venus en appui à la police locale de la Basse-Meuse. L'opération s'est déroulée dans le calme et aucun blessé n'était à déplorer lors de celle-ci. Les équipes de police ont pu quitter les lieux aux alentours de 02h00. Les pompiers de Liège s'étaient également rendus sur place pour éteindre un début d'incendie de toiture. 

Les prisonniers s'étaient retranchés sur le toit après un incident survenu vendredi à la sortie du préau. Didier Brulheid, délégué syndical CSC, a expliqué que plusieurs détenus avaient tenté d'escalader un mur. L'un d'eux s'était blessé en tombant. Lorsque les membres du personnel pénitentiaire étaient venus lui porter secours, plusieurs détenus s'en étaient alors pris à eux en les molestant. Trois de ces agents avaient dû être transportés en ambulance à l'hôpital. 

Dans la foulée, le front commun syndical des gardiens de la prison de Lantin a déposé un préavis de grève de 24 heures. La prison tourne donc avec un service minimum depuis vendredi 22 heures jusqu'à samedi 22 heures. Un événement regrettable, pour Christine Servaes, bourgmestre de Juprelle. "Les gardiens blessés ont pu regagner leurs domiciles. La situation dans les prisons n'est pas évidente mais c'est le cas pour tout le monde en cette période de crise sanitaire. Les équipes de secours pourraient être utiles dans d'autres types d'interventions." 

Avec l'épidémie de coronavirus, la prison de Lantin, comme d'autres, fait face à une tension grandissante ces derniers jours. Les détenus sont confinés 23 heures sur 24 en cellule, les visites ont été supprimées ainsi que toute activité proposée au sein de la prison.

Prison de Lantin (archive d'illustration)
Plein écran
Prison de Lantin (archive d'illustration) © Photo News