Plein écran
© belga

Infrabel est contrarié par Pont-à-Celles

Le gestionnaire des infrastructures ferroviaires en Belgique, Infrabel, avait l’intention de créer un centre de regroupement de déchet dans la commune de Pont-à-Celles. L’endroit sélectionné se situait à la rue de l’Atelier central. Mais tout ne se passe pas comme la société l’avait prévu.

Les fonctionnaires technique et délégué du Service Public de Wallonie ont refusé d’attribuer le permis unique sollicité par Infrabel pour un centre de regroupement de déchets. Ils ont suivi l’avis défavorable rendu par le Collège Communal de Pont-à-Celles lors de sa séance du 9 septembre dernier. C’est ce qu’a communiqué officiellement l’administration communale.

Recours

Infrabel a lancé un recours contre cette décision. Le gestionnaire des infrastructures ferroviaires belges souhaite toujours faire de la rue de l’Atelier Central à Pont-à-Celles un lieu de stockage temporaire de déchets. Ceux-ci proviendraient des chantiers ferroviaires dans l’arrondissement de La Louvière. Par la suite, ils seraient évacués par des collecteurs agréés dans le faisceau de voies situé à côté du Centre Logistique d’Infrabel (CLI). Le CLI se trouve précisément à la rue de l’Atelier Central. Les résidus seraient transportés vers d’autres sites de la société.

Au mois d’août dernier, les riverains avaient exprimé leur mécontentement par rapport à cette volonté d’Infrabel. Ils craignent des nuisances. Une pétition de protestation avait même circulé sur les réseaux sociaux. L’enquête publique s’était clôturée le 30 août 2019.

Plein écran
Rue de l'Atelier Central à Pont-à-Celles © Commune de Pont-à-Celles
  1. Plus de 10.000 manifestants à Bruxelles: les images et le point sur les perturbations
    Play
    Mise à jour

    Plus de 10.000 manifes­tants à Bruxelles: les images et le point sur les perturbati­ons

    Quelque 10.000 militants FGTB ont manifesté mardi matin dans les rues du centre de Bruxelles. Les premiers militants ont rejoint l’esplanade de l’Europe près de la gare du Midi, vers 11h45. Les responsables du syndicat devaient s’exprimer vers 13h00. Le syndicat socialiste s’inquiète du déficit grandissant de la sécurité sociale. Les transports en commun sont impactés en Wallonie et à Bruxelles. Le point sur les perturbations.