Harald Mollers
Plein écran
Harald Mollers © AFP

Insulté, menacé et sous pression, le ministre germanophone Harald Mollers démissionne

Harald Mollers, le ministre germanophone en charge de l'Enseignement, de la Formation et de la Recherche scientifique a annoncé mardi, qu'il quittait la politique et démissionnait de ses fonctions.

  1. Manifestation à Charleroi: “Je n’aurais jamais cru qu’on puisse en arriver là”
    Reportage

    Manifesta­ti­on à Charleroi: “Je n’aurais jamais cru qu’on puisse en arriver là”

    Les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement fédéral battent leur plein en Belgique. Le parti chrétien démocrate flamand (CD&V) ainsi que les libéraux, les socialistes et les écologistes du nord et du sud du pays entament la dernière ligne droite avant la conclusion d’un accord. Les syndicats carolos n’ont pas attendu pour directement mettre la pression sur les futurs dirigeants de la nation. Ils ont manifesté ce matin sur la place Buisset à la Ville-Basse et devant le Palais des Beaux-Arts à la Ville-Haute, à proximité de la maison communale conduite par le formateur de la probable coalition Vivaldi, Paul Magnette (PS).
  2. Malade malgré tous les gestes barrières, elle culpabilise: “Combien de personnes ai-je pu infecter?”

    Malade malgré tous les gestes barrières, elle culpabili­se: “Combien de personnes ai-je pu infecter?”

    Près de 1.500 contaminations par jour en moyenne. Des chiffres derrière lesquels se cachent, le Centre de crise le rappelle régulièrement, de vraies personnes. Hilde Watty, 52 ans, est l'un de ces visages derrière les statistiques du coronavirus. Cette Brugeoise avait pourtant respecté toutes les mesures de précaution contre le virus. Et pourtant, elle est tombée malade: “J’ai froid, j’ai chaud. Je ressens une pression dans la poitrine. Je suis fatiguée. Tout mon corps n’est que douleur. Jamais de ma vie je n’ai été aussi malade”, explique-t-elle à Het Laatste Nieuws.