Plein écran
© belga

"Interdire le parti Islam? Très difficile..."

Invité du 7.40 sur Twizz ce matin, Charles Michel a commenté les félicitations d'une organisation chiite au parti bruxellois Islam.

Le président du MR se dit "très favorable à une lutte très radicale contre les comportements qui nuisent au respect des droits fondamentaux", rapporte la Libre. Mais faut-il interdire des partis comme Islam pour autant?

"C'est surtout très difficile à mettre en oeuvre. Qui a la légitimité pour décider que tel parti doit être interdit? C'est plutôt les comportements individuels qu'il faut sanctionner. De cette manière-là, il y a la capacité de combattre le radicalisme, l'extrémisme, bref, tout ce qui nuit aux valeurs fondamentales, au respect, par exemple, des droits entre les femmes et les hommes."

Charles Michel voit dans le programme du parti, dont deux candidats ont été élus à Bruxelles, "une démarche de provocation complète".

"Je pense surtout que les partis démocratiques doivent être mobilisés, depuis très longtemps. Le MR est en première ligne pour considérer que la meilleure garantie pour respecter la liberté de culte, la liberté de religion de chacun, c'est qu'il y ait un Etat des autorités publiques qui soit impartial, et qui puisse faire en sorte que la liberté de religion d'autrui soit garantie."

  1. L'ex-maison communale de Ransart touchée par un incendie à la suite d'une explosion

    L'ex-mai­son communale de Ransart touchée par un incendie à la suite d'une explosion

    Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 01h30, une explosion a eu lieu au sein de l'ancienne maison communale de Ransart située sur la Place Louis Delhaize à Ransart (Charleroi). Les pompiers sont parvenus à maîtriser l'incendie vers 05h00 du matin, signale la zone de secours. Un pompier a été légèrement blessé durant l'intervention. Selon les premières informations, une fuite de gaz serait à l'origine du sinistre.
  2. Election sous tension à Bilzen après la poussée du Vlaams Belang

    Election sous tension à Bilzen après la poussée du Vlaams Belang

    Les électeurs de la commune de Bilzen, dans le Limbourg, sont convoqués pour la troisième fois en huit mois ce dimanche après l'invalidation par le Conseil d'Etat du précédent scrutin local. La tension est palpable dans la commune où le Vlaams Belang a réalisé 21,30% des voix aux dernières élections flamandes du 26 mai, à peine moins que la N-VA. Si ces scores venaient à être confirmés, le cordon sanitaire pourrait être mis sous pression.