Plein écran
© belga

"Interdire le parti Islam? Très difficile..."

Invité du 7.40 sur Twizz ce matin, Charles Michel a commenté les félicitations d'une organisation chiite au parti bruxellois Islam.

Le président du MR se dit "très favorable à une lutte très radicale contre les comportements qui nuisent au respect des droits fondamentaux", rapporte la Libre. Mais faut-il interdire des partis comme Islam pour autant?

"C'est surtout très difficile à mettre en oeuvre. Qui a la légitimité pour décider que tel parti doit être interdit? C'est plutôt les comportements individuels qu'il faut sanctionner. De cette manière-là, il y a la capacité de combattre le radicalisme, l'extrémisme, bref, tout ce qui nuit aux valeurs fondamentales, au respect, par exemple, des droits entre les femmes et les hommes."

Charles Michel voit dans le programme du parti, dont deux candidats ont été élus à Bruxelles, "une démarche de provocation complète".

"Je pense surtout que les partis démocratiques doivent être mobilisés, depuis très longtemps. Le MR est en première ligne pour considérer que la meilleure garantie pour respecter la liberté de culte, la liberté de religion de chacun, c'est qu'il y ait un Etat des autorités publiques qui soit impartial, et qui puisse faire en sorte que la liberté de religion d'autrui soit garantie."

  1. Fuite de données Mastercard, les autorités belges et allemandes mènent l’enquête

    Fuite de données Mastercard, les autorités belges et allemandes mènent l’enquête

    L'Autorité de Protection des données belge (APD) ainsi que celle de Hesse en Allemagne ont été notifiées par l'entreprise Mastercard, dont le siège est à Waterloo, d'une fuite de données personnelles détectée le 19 août 2019 et qui aurait affecté un grand nombre de personnes, dont un nombre significatif seraient des clients allemands, ont-elles annoncé dans un communiqué. L'organisme belge n'est pas encore en mesure de préciser si des Belges sont concernés par cette fuite.