Jan Jambon et Catherine De Bolle vont devoir s’expliquer, l’ambassadeur slovaque auditionné?

Affaire ChovanecLe Premier ministre flamand Jan Jambon et la patronne d'Europol Catherine De Bolle comparaîtront en commission de la Chambre la semaine prochaine à propos du décès du Slovaque Jozef Chovanec en 2018. M. Jambon était ministre de l'Intérieur au moment du décès de Chovanec, après une intervention policière, dans une cellule de l'aéroport de Charleroi. Madame De Bolle était alors chef de la police fédérale.

  1. Décès d'un passager à l’aéroport de Charleroi: les commissions de l'Intérieur et de la Justice se réuniront mercredi matin

    Décès d'un passager à l’aéroport de Charleroi: les commissi­ons de l'Intéri­eur et de la Justice se réuniront mercredi matin

    Les commissions de l'Intérieur et de la Justice se réuniront mercredi à 10h15 pour un débat d'actualité sur le décès d'un ressortissant slovaque en 2018 à l'aéroport de Charleroi. Les députés interrogeront les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Pieter De Crem et Koen Geens, sur cette affaire. Plusieurs groupes n'entendent toutefois pas en rester là et réclament des auditions et un audit.
  2. Passager mort dans une cellule du BSCA: le numéro 2 de la police fédérale fait un pas de côté
    Mise à jour

    Passager mort dans une cellule du BSCA: le numéro 2 de la police fédérale fait un pas de côté

    André Desenfants, le numéro 2 de la police fédérale, a décidé de faire un pas de côté suite à la médiatisation d’images de vidéosurveillance datant de 2018 où l’on voit la manière dont un Slovaque de 38 ans décède dans sa cellule après une arrestation qui a mal tourné à l’aéroport de Charleroi. Sur les images, qui n’étaient jamais remontées à la direction de la police fédérale jusqu’hier, l’attitude de plusieurs agents crée la polémique. Un salut nazi, l’attitude déplacée et visiblement amusée de certains agents, mais aussi les gestes “disproportionnés” pour maintenir l’homme inanimé choquent. L’incompréhension est grande, d’autant que l’affaire avait curieusement été passée sous silence et que l’enquête est au point mort tandis que les policiers sont toujours en service.
  3. La veuve du passager mort au BSCA: “Après 2 ans et demi, la Belgique tombe des nues?”

    La veuve du passager mort au BSCA: “Après 2 ans et demi, la Belgique tombe des nues?”

    Cela ne lui rendra pas son mari, mais Henrieta, la veuve du Slovaque décédé après une arrestation musclée à l’aéroport de Charleroi en 2018, est quelque peu soulagée que la Belgique semble enfin se réveiller face à son dossier. Le ministre de la Justice Koen Geens a demandé à revoir le dossier et la police fédérale lance une enquête disciplinaire. “C’est un début”, réagit la Slovaque de 40 dans une interview avec Het Laatste Nieuws. “Cela me semble cependant hallucinant, ce qu’il se passe en Belgique”.
  4. L'ambassade de Slovaquie a demandé une explication trois jours après l’arrestation de Jozef Chovanec

    L'ambassa­de de Slovaquie a demandé une explicati­on trois jours après l’arrestation de Jozef Chovanec

    Trois jours après l'arrestation de Jozef Chovanec, l'ambassade de Slovaquie à Bruxelles évoquait déjà "un grave incident consulaire à l'aéroport de Charleroi" dans une lettre adressée au SPF Affaires étrangères, révèlent mardi Het Laatste Nieuws et De Morgen. Cette lettre fait l'objet d'une enquête judiciaire, tout comme d'autres e-mails échangés entre le SPF Affaires étrangères et le Comité P.