Photo prétexte
Plein écran
Photo prétexte © Getty Images

“Je ne veux pas que ma famille le découvre”: victime d'une fraude aux cryptomonnaies, Michael a perdu 180.000 euros

 “Je suis normalement très critique de nature, mais j’ai été hypnotisé”. Michaël (64 ans) a été escroqué sur un faux site dédié aux cryptomonnaies. Une victime parmi tant d'autres. Comment éviter de se faire piéger? Gwen Busseniers, experte en cryptologie, délivre quelques conseils pour repérer les plans douteux. 

  1. Les arnaques aux cryptos en augmentation sur les apps de rencontre: “Je pensais le connaître, mais tout n’était que mensonge”

    Les arnaques aux cryptos en augmentati­on sur les apps de rencontre: “Je pensais le connaître, mais tout n’était que mensonge”

    Tho Vu et Niki Hutchinson ont été victimes d’arnaqueurs qui ont profité des sentiments et des méconnaissances des deux jeunes femmes en matière de cryptomonnaies pour leur extirper des milliers de dollars. Elles sont loin d’être les seules victimes de ces arnaqueurs qui sévissent sur les applications de rencontre telles que Tinder. Rien qu’en 2021, la Commission fédérale du commerce a dénombré 56.000 arnaques. Un chiffre qui a doublé par rapport à 2020.
  2. Le cryptomillionnaire belge qui distribuait des fortunes à ses conquêtes est introuvable

    Le cryptomil­li­on­nai­re belge qui distribu­ait des fortunes à ses conquêtes est introuva­ble

    Nouveau rebondissement dans l’affaire Marc De Mesel, ce cryptomillionnaire belge expatrié au Kenya où il pratique la polygamie et distribue son argent entre les jeunes femmes qu'il fréquente, et à qui il fait des enfants. L’homme était, en décembre, dans le viseur de la justice pour avoir versé quelque 800.000 euros à une jeune Kenyane de 21 ans. De l’argent que la justice le soupçonne en réalité de vouloir blanchir, lui qu’elle accuse de faire partie d'une organisation criminelle internationale. Aujourd’hui, l’homme est introuvable, signalent les autorités kényanes. Sur les réseaux sociaux, le Belge a laissé un message dans lequel il affirme avoir perdu 80% de sa fortune.