Plein écran
© Photo News

Jean-Claude Marcourt dénonce une “dérive totale”: “Stéphane Moreau pète tous les plafonds”

Jusqu'ici silencieux dans le dossier Nethys/Publifin, l'homme fort du PS liégeois, Jean-Claude Marcourt, prend la parole dans les colonnes de Sudpresse, vendredi. "On ne peut qu'être effaré devant des sommes pareilles, spécialement en ce qui concerne Stéphane Moreau. Il pète tous les plafonds!", s'offusque celui dont la responsabilité dans l'affaire a parfois été pointée du doigt.

Le Soir a révélé mercredi soir que quatre managers de Nethys se sont partagé plus de 18,6 millions d'indemnités et bonus, dont 11 millions pour Stéphane Moreau. "On demande à tout le monde de faire des efforts, dans tous les domaines. Et là, on a ces montants exorbitants! Cela montre bien qu'il y a une dérive totale, qu'on n'y avait plus aucun sens commun", réagit Jean-Claude Marcourt.

A plusieurs reprises pourtant, le nom de l'actuel président du Parlement wallon a été cité comme incarnant une "main invisible" et étant au courant des décisions stratégiques chez Nethys. Mi-octobre, le directeur des mutualités socialistes Jean-Pascal Labille avait encore à demi-mot pointé sa responsabilité ainsi que cette de Daniel Bacquelaine (MR).

"C'est un fantasme évoqué par certains pour faire porter la responsabilité à d'autres", rétorque M. Marcourt. "Je n'étais au courant de rien par rapport à cela. On n'a été sollicité par personne de chez Nethys et on ne nous a demandé notre avis sur rien".

Plein écran
© Photo News
  1. Maggie De Block: “Le risque que le virus atteigne notre pays est réel”
    Play
    Mise à jour

    Maggie De Block: “Le risque que le virus atteigne notre pays est réel”

    La ministre de la Santé publique Maggie De Block a tenu ces dernières heures un discours rassurant dans les médias au sujet des risques face au coronavirus en Belgique, où il n’y a eu jusqu’ici qu’un seul cas connu, une personne rapatriée de Wuhan en tout début de mois. Cette unique personne testée positive au virus ne présentait pas de symptômes, et a pu reprendre le cours normal de sa vie après une période de quarantaine. L’homme “est sorti de l’hôpital et se trouve à présent en Italie”, indique la ministre mardi en matinée au micro de LN24.
  2. Un sous-traitant décède sur le site de GSK  après une chute dans une fosse à 6 mètres de profondeur
    Rixensart

    Un sous-trai­tant décède sur le site de GSK après une chute dans une fosse à 6 mètres de profondeur

    Un sous-traitant est décédé des suites d’un accident de travail survenu mardi après-midi sur le site de l’entreprise pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) à Rixensart, a-t-on appris de source policière. Le quadragénaire avait été admis à l’hôpital après avoir été victime d’une chute de plusieurs mètres, avait indiqué peu avant à l’agence Belga l’auditeur du travail brabançon, confirmant une information de RTL Info publiée sur son site internet.