Jean-Jacques Cloquet a été élu Manager de l'Année en 2018 lorsqu'il dirigeait l'aéroport de Charleroi.
Plein écran
Jean-Jacques Cloquet a été élu Manager de l'Année en 2018 lorsqu'il dirigeait l'aéroport de Charleroi. © BELGA

Jean-Jacques Cloquet diffuse un message d’espoir en chanson

Le confinement est en train d’être levé petit à petit en Belgique. Cela ne signifie pas que le coronavirus a disparu ni même qu’il ne représente plus aucun danger. Au contraire! Il convient de toujours de respecter les règles de la distanciation sociale et d’hygiène. En ces temps perturbés, l’un des trois CEO de Pairi Daiza, Jean-Jacques Cloquet, a souhaité faire passer un message de manière originale.

C’est sur le célèbre air d’”Imagine” de John Lennon que Jean-Jacques Cloquet a pousse la chansonnette. Les paroles ont été adaptées à la crise du coronavirus: 

“Si on imaginait comment tout cela va finir.
C’est facile si on essaye.
Rester chez soi juste le temps qu’il faudra.
C’était imprévisible. Mais ce n’est pas insurmontable.
Si on imagine tous nos amis.
Juste séparés le temps d’un combat à mener.
Où que nous soyons, nous sommes tous concernés.
Et on sait que ce ne sera pas gagné pour tout le monde.
Mais aujourd’hui, c’est aux premières lignes qu’il faut penser.
À ces héros qui au péril de leurs vies, permettront de continuer. 
À croire en l’avenir.
Et au bonheur de se retrouver ensemble.
Certains diront que je rêve.
Mais j’espère ne pas être le seul.
Et qu’un jour, nous aurons tous compris.
Nous sommes tous pareils.
Imagine que l’on soit plus fort demain.
Je sais que tu as peur.
Mais nous sommes des gladiateurs qui vaincront le virus.
Grâce à la fraternité humaine qui se reconstruit jour après jour.
Nous serons tous unis.
Pour offrir un avenir meilleur à nos enfants.
Certains diront que je rêve.
Mais j’espère ne pas être le seul.
Et qu’un jour, nous aurons tous compris.
Que nous sommes tous pareils.”

Initiatives

À la guitare, on retrouve un habitant d’Ham-sur-Heure/Nalinnes, Matyas Simon. C’est lui qui a contacté le CEO de Pairi Daiza. “Merci à Jean-Jacques Cloquet pour sa participation dans cette vidéo” a-t-il écrit en légende.

Le week-end passée, l’ancien joueur de football du Sporting Charleroi et ex-administrateur délégué de l’aéroport de Charleroi a également donné de son temps pour distribuer de la nourriture aux Carolos les plus démunis en compagnie d’Yves Losseau. Ce dernier est un ancien avocat d’Anderlues qui chaque week-end et jour férié, offre des repas chauds aux personnes dans le besoin sur le parking du magasin Action à la rue de Montigny.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.