Photomontage: photo d'illustration belga, à gauche, et la rue Cantersteen où s'est produit l'accident, à droite (Google maps)
Plein écran
Photomontage: photo d'illustration belga, à gauche, et la rue Cantersteen où s'est produit l'accident, à droite (Google maps) © DR

Jeune fauché par la police à Bruxelles: un témoin contredit la version de la police

Mise à jourUn jeune homme de 17 ans est décédé la nuit dernière fauché par une voiture de police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles. La victime, qui était en fuite, était poursuivie par une autre patrouille que celle qui l’a renversée. Des éléments viennent cependant contredire la version initiale de la police: les sirènes n’étaient apparemment pas enclenchées et le jeune homme ne “traversait” pas la rue en courant.

  1. La majorité bruxelloise se déchire sur le dossier Uber

    La majorité bruxelloi­se se déchire sur le dossier Uber

    Si on ne peut encore parler d’implosion, écrire que la majorité au pouvoir en Région bruxelloise vacille à cause de l’épineux dossier Uber est un euphémisme. Le PS, qui fait cavalier seul dans cette affaire, se retrouve complètement isolé alors que quatre partis de la majorité au parlement bruxellois (Défi, Open VLD, Groen et one.brussels) ont déposé une proposition d’ordonnance qui doit offrir une solution temporaire aux chauffeurs Uber dans l’attente de l’approbation du plan taxi du gouvernement régional. Le PS refusant de soutenir un texte “dicté par Uber”. Une chose est sûre: ce dossier laissera des traces pour la seconde moitié de la législature.