belga
Plein écran
© belga

Jeune poignardé à Bruges: l'agresseur se cache en Tchétchénie

Un mois et demi après le meurtre de Mikey Peeters (19 ans), poignardé près du Markt à Bruges, les enquêteurs sont toujours à la recherche de l'auteur des faits, écrivent mardi De Standaard et Het Nieuwsblad.

  1. Dix ans de prison requis pour maltraitances sur son bébé de 3 semaines
    Charleroi

    Dix ans de prison requis pour maltraitan­ces sur son bébé de 3 semaines

    Le ministère public a requis, jeudi après-midi, devant le tribunal correctionnel de Charleroi, une peine de 10 ans de prison contre F.M. et d'un an de prison contre L.B. Le premier prévenu est poursuivi pour coups et blessures et traitements inhumains sur son fils âgé de 3 semaines. La mère de famille est poursuivie pour non-assistance à personne en danger. Le prévenu admet avoir “fait l'avion” avec son enfant.
  1. 2 Belges sur 3 craignent pour leur pension: voici quelques formules fiscalement avantageuses pour épargner
    Economie

    2 Belges sur 3 craignent pour leur pension: voici quelques formules fiscale­ment avantageu­ses pour épargner

    66 % des Belges craignent de ne pas bénéficier d’une pension complète. La médiane de toutes les pensions des salariés en janvier 2020 était de 1 449 euros bruts. On ne sait pas exactement à combien elle s’élèvera à l’avenir. Ainsi, toute personne qui souhaite conserver une marge de manœuvre financière suffisante après la retraite doit se constituer un petit complément pendant sa carrière professionnelle. Les possibilités ne manquent pas, et elles sont souvent assorties d’incitations fiscales. Ci-dessous, Guide-epargne.be a énuméré 7 formules fiscalement avantageuses dans ce contexte.
  2. Un accord “historique” pour revaloriser le métier de policier
    mise à jour

    Un accord “historique” pour revalori­ser le métier de policier

    Les syndicats policiers SNPS et SLFP et la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden sont parvenus à un accord “historique” sur la valorisation salariale des policiers. Les organisations représentant les forces de l’ordre estiment qu’il ne s’agit pas d’un excellent accord, mais que c’est un premier pas dans l’ambition de “restaurer l’attractivité du métier de policier”. Les deux camps vont maintenant s’attaquer aux négociations sur le volet qualitatif de la profession. La ministre espère une première rencontre dès la semaine prochaine “afin de conserver la dynamique” enclenchée. Si les deux plus importants syndicats ont approuvé cet “accord intermédiaire”, la CGSP et la CSC, tous deux minoritaires au sein de la police, l’ont rejeté.