Plein écran
La présidente du cdH n'a pas apprécié les sorties de Jean-Jacques Viseur (à gauche) et de Jacques Etienne. Elle l'a fait savoir par sms. © Photo News

Joëlle Milquet recadre ses ouailles par SMS

La présidente du cdH a tenu a recadrer Jean-Jacques Viseur et Jacques Etienne après des déclarations jugées inconvenantes.

Plein écran
Le bourgmestre de Namur a également fait les frais du mécontentement de Joëlle Milquet.

A l'aide d'un SMS au ton ferme, Joëlle Milquet a demandé aux deux bourgmestres cdH de cesser leurs déclarations à propos de l'avenir incertain de la Belgique.

Vendredi, le bourgmestre de Charleroi Jean-Jacques Viseur, avait appelé les Wallons à oser un "nationalisme ouvert et sans complexe" devant une Flandre qui vogue vers une forme d'indépendance.

Samedi, c'était au tour du bourgmestre de Namur, Jacques Etienne d'évoquer la fin de la Belgique dans son discours des Fêtes de Wallonie au cours duquel il appelait les Wallons à ne pas avoir peur de prendre leur destin en mains. 

Distanciation
Des déclarations desquelles Joëlle Milquet s'était immédiatement distanciée, rappelant que la priorité demeurait d'aboutir à un accord au niveau fédéral. Selon elle, les discours prononcés par MM. Viseur et Etienne n'ont pas fait l'objet d'une concertation avec le parti. "Je les aurais rédigés de manière largement différente", avait-t-elle affirmé samedi.

Vers l'Avenir révèle aujourd'hui que Joëlle Milquet, furieuse, aurait fait parvenir à Viseur et Etienne un SMS via son attachée de presse dont le message en substance était le suivant: "Merci de ne plus répondre aux journalistes à propos de vos discours de vendredi. Joëlle vous demande de rester sur la ligne que s'est fixée le parti".

Un SMS que les deux "vieux de la vieille" du cdH que sont Jean-Jacques Viseur et Jacques Etienne auraient très moyennement appréciés, relate Vers l'Avenir et qui prouve que Joëlle Milquet n'a de cesse de tout contrôler au sein de son parti. (7sur7)

  1. Plus de 10.000 manifestants à Bruxelles: les images et le point sur les perturbations
    Play
    Mise à jour

    Plus de 10.000 manifes­tants à Bruxelles: les images et le point sur les perturbati­ons

    Quelque 10.000 militants FGTB ont manifesté mardi matin dans les rues du centre de Bruxelles. Les premiers militants ont rejoint l’esplanade de l’Europe près de la gare du Midi, vers 11h45. Les responsables du syndicat devaient s’exprimer vers 13h00. Le syndicat socialiste s’inquiète du déficit grandissant de la sécurité sociale. Les transports en commun sont impactés en Wallonie et à Bruxelles. Le point sur les perturbations.