Plein écran
Photo d'illustration © Getty Images

L’accouchement de Sarah tourne au calvaire: “On l’a laissé agoniser”

L’accouchement de Sarah a tourné au calvaire à l’hôpital Erasme le 17 juin dernier. La jeune femme de 27 ans a mis au monde son enfant seule, sans assistance médicale, selon Sudpresse.

Alors que Sarah ressent des contractions toutes les 5 minutes, Omar, le papa, appuie sur le bouton orange pour appeler une infirmière. Celle-ci arrive mais explique qu’il faut attendre les résultats de la prise de sang. Malgré les douleurs de plus en plus vives, l’infirmière revient. “Patience. On ne peut rien faire pour le moment”.

Sarah finit par perdre les eaux et souffre de plus en plus. Quelques minutes plus tard, elle accouche sans aucune assistance ni péridurale. “C’est moi qui ai accueilli le bébé. Si je n’avais pas été là, il tombait par terre”, s’indigne le père. “C’est inacceptable”.

  1. Francis Kaiser est en aveu pour homicide dans un contexte de suicide collectif
    Play

    Francis Kaiser est en aveu pour homicide dans un contexte de suicide collectif

    La cour d'assises de Liège a entamé lundi par la lecture de l'acte d'accusation le procès de Francis Kaiser, un Liégeois âgé de 59 ans accusé de l'assassinat de Christine Dupont. Le couple avait prévu de se suicider mais, après avoir mis fin aux jours de Christine Dupont, Francis Kaiser n'avait pas eu le courage de se jeter sous un train, comme il l'avait initialement prévu. L'accusé est en aveux sur la question de l'homicide volontaire.