Plein écran
© Photo News

L'aéroport de Charleroi reporte la reprise de ses activités

La crise sanitaire actuelle a contraint Brussels South Charleroi Airport (BSCA) de mettre temporairement ses activités à l’arrêt. Fermé aux passagers et aux compagnies aériennes depuis le 24 mars 2020, l’aéroport envisageait une reprise partielle de ses activités commerciales le 3 mai prochain. Il n’en sera finalement rien.

L’aéroport de Charleroi ne reprendra pas ses vols commerciaux avant le début du mois de juin prochain. C’est ce qu’il a annoncé dans un communiqué de presse. “L’aéroport fait face à une situation sans précédent qui nécessite une étude approfondie et continue de la situation, en vue de préparer au mieux la relance des activités. Conformément aux recommandations du Gouvernement Fédéral, selon l’évolution de la situation au niveau international et compte tenu des informations reçues des compagnies aériennes, la possible reprise des activités commerciales sur le tarmac de Brussels South Charleroi Airport est estimée à début juin 2020.”

Les dernières nouvelles venues du Ministère des Affaires Étrangères de Belgique n’autorise pas, à ce jour, un retour progressif à la normale: “Aujourd’hui, le Ministère des Affaires Étrangères de Belgique interdit tous les voyages non essentiels vers l’étranger. Cette interdiction sera évaluée ultérieurement par le Conseil National de Sécurité.”

Plan de relance

Quoi qu’il en soit, BSCA planche toujours sur un plan de relance: “Brussels South Charleroi Airport est également en contact permanent avec les compagnies aériennes actives sur son tarmac afin de préparer le plan de relance de ses activités. Selon tous les facteurs précités et tenant compte de la complexité de la situation actuelle, l’aéroport estime, à ce jour, une reprise partielle de ses activités commerciales à partir de début juin 2020.”

Toutefois, la date définitive de réouverture des installations de BSCA aux passagers et aux compagnies aériennes devra être confirmée ultérieurement, en fonction de l’évolution de la situation et en accord avec les différentes parties. La relance sera partielle et progressive en tenant compte de l’ouverture des frontières des pays desservis depuis Brussels South Charleroi Airport, ainsi que de leurs conditions et restrictions d’accès.

L’aéroport de Charleroi assure déjà qu’il mettra en place diverses mesures sanitaires visant à garantir la sécurité de l’ensemble du personnel et des usagers de l’aéroport. En attendant, seuls les vols sanitaires, d'État et de maintenance sont opérés.

Crise sans précédent

Confronté à une baisse de son activité et à la suspension temporaire des liaisons depuis/vers Brussels South Charleroi Airport par les compagnies aériennes, l’aéroport avait pris la décision de suspendre l’ensemble de ses activités commerciales.

La crise actuelle frappe de plein fouet le secteur aérien. Aucun acteur n’est épargné et de nombreuses compagnies aériennes dans le monde ont cloué une partie, voire l’intégralité, de leur flotte au sol. Cela n’est évidemment pas sans conséquence pour les aéroports dont les opérations sont sévèrement impactées.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.