Plein écran
© BELGA

L’aéroport de Charleroi va fermer

Mise à jourLa Belgique traverse actuellement une crise sanitaire et mondiale majeure. Celle-ci n’est pas sans conséquence sur le secteur aéroportuaire et n’épargne aucun acteur. Brussels South Charleroi Airport (BSCA) n’est pas une exception.

Brussels South Charleroi Airport (BSCA) fermera l’accès de ses infrastructures aux passagers et aux compagnies aériennes à partir du mardi 24 mars 2020 à 23h59 et ce, jusqu’au dimanche 5 avril 2020.

L’aéroport de Charleroi s’en explique dans un communiqué de presse: “Brussels South Charleroi Airport a vu son nombre de voyageurs diminuer au fur et à mesure que la crise s’est accentuée. En outre, de nombreux États ferment leurs frontières et ne permettent plus aux voyageurs en provenance de notre pays d’entrer sur leur territoire. Au-delà de la diminution du nombre de passagers, les compagnies aériennes ont, une par une, pris la décision de suspendre leurs liaisons.”

Évolution

Face à cette accumulation de désistements, BSCA a pris la lourde décision de fermer ses portes au public: “La situation évolue d’heure en heure et les décisions des compagnies aériennes d’annuler leurs opérations depuis et vers la Belgique nous sont parvenues au fur et à mesure. Étant donné la suspension de la majorité des vols des différentes compagnies opérant à Brussels South Charleroi Airport, la fermeture de plusieurs services aux passagers (horeca, duty free, etc) ainsi que de l’impact socio-économique en résultant, l’aéroport fermera l’accès de ses infrastructures aux passagers et aux compagnies aériennes à partir du mardi 24 mars 2020 (23h59) et ce, jusqu’au 05 avril 2020, avec la possibilité d’extension de la mesure au-delà de cette période en fonction de l’évolution de la situation.”

Depuis fin février, le nombre de “No Shows”, autrement dit les passagers ne se présentant pas à l’embarquement, n’a cessé d’augmenter. L’aéroport carolo a calculé que le pourcentage d’absents est monté aujourd’hui à près de 90% alors que la moyenne initiale était de 20%.

Italie et autres

“L’Italie, pays européen le plus touché, a connu la plus lourde perte. Depuis la réduction des fréquences sur de nombreuses routes à destination du nord du pays, la compagnie aérienne Ryanair a finalement décidé de suspendre toutes ses liaisons internationales vers/depuis l’Italie à dater du vendredi 13 mars 2020 minuit, jusqu’au 08 avril 2020. Cette suspension totale fait suite à la décision du Gouvernement Italien de verrouiller ses frontières.”

Mais l’Italie n’est pas la seule nation à avoir restreint l’accès à son territoire. Israël, la Pologne, le Maroc ou encore la Turquie pour ne citer qu’eux, ont pris la décision d’interdire tous les vols en provenance de Belgique. 

“Cela a entrainé une réduction supplémentaire, voire une suppression de certaines routes depuis/vers Brussels South Charleroi Airport. Enfin, tout déplacement vers l’étranger est aujourd’hui déconseillé, entraînant dès lors un nombre croissant de No Shows sur les lignes toujours opérées” explique le BSCA.

La fermeture de l’aéroport sambrien ne s’applique néanmoins pas complètement aux vols de maintenance, d'État et sanitaires.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    Il faudra en premier lieu rouvrir les écoles, graduellement cesser le télétravail, et puis après rouvrir les cafés et restaurants, estime la ministre de l’Economie Nathalie Muylle (CD&V) en évoquant un retour à la normale après la pandémie de Covid-19. “C’est pourquoi nous devons soutenir au maximum le secteur horeca: nous oeuvrons avec chaque secteur à des mesures spécifiques pour rendre la relance possible”, assure-t-elle lundi dans Het Laatste Nieuws.