Plein écran
L'ambassade du Brésil à Bruxelles, ce 5 septembre. © Facebook Bryan Rouabah

L'ambassade du Brésil à Bruxelles vandalisée

Le bâtiment de l'ambassade du Brésil à Bruxelles a été la cible de jets de peinture et de tags dans la nuit de mercredi à jeudi, selon la police de la zone de Bruxelles-Capitale/Ixelles. Une enquête est ouverte afin d'identifier les auteurs.

Une inscription "Bolsonaro=ecocide" a été taguée sur la façade de l'ambassade brésilienne à Bruxelles, située avenue Louise. Des empreintes de mains à la peinture rouge, comme ensanglantées, sont également imprimées sur la façade.

L'acte de vandalisme, dont les auteurs sont encore inconnus, est clairement en lien avec les graves incendies qui ravagent la forêt amazonienne au Brésil. Le président brésilien, Jair Bolsonaro, est accusé d'être en partie responsable de la destruction de cet écosystème, de par la politique qu'il mène. Le président favorise l'industrialisation de son pays au mépris de la protection de l'environnement, selon certains.

La police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles a dressé un rapport sur l'incident survenu à l'ambassade du Brésil et une enquête est en cours. "Il n'y a pas de matériel visuel disponible, car il n'y a pas de caméras aux alentours. Pour l'instant, il n'y a donc encore aucune piste spécifique", a déclaré la police. 

  1. De plus en plus de grippes, mais pas encore d'épidémie

    De plus en plus de grippes, mais pas encore d'épidémie

    Le nombre de cas de grippe dans notre pays continue d'augmenter, mais reste en dessous du seuil épidémique, a déclaré mercredi l'institut scientifique de santé public dans son rapport hebdomadaire sur la grippe. Entre le 13 et le 19 janvier, 109 personnes pour 100.000 habitants ont consulté leur médecin traitant pour des problèmes de grippe (fièvre, toux, douleurs musculaires, fatigue, etc.). La semaine précédente, il y avait 94 consultations pour 100.000 habitants.