Sophie Quoilin, épidémiologiste à Sciensano.
Plein écran
Sophie Quoilin, épidémiologiste à Sciensano. © BELGA

“L'angoisse doit être remise à sa juste place”

Coronavirus"Aujourd'hui, les médecins généralistes sont débordés, notamment par des patients qu'ils doivent rassurer. L'angoisse latente de la population doit être remise à sa juste place et nous avons une responsabilité en la matière", a estimé Sophie Quoilin, épidémiologiste à Sciensano, vendredi soir, lors de son audition en commission spéciale Covid du Parlement de Wallonie.

  1. Jan Jambon: “Non, la Flandre ne paie pas pour la situation en Wallonie et à Bruxelles”

    Jan Jambon: “Non, la Flandre ne paie pas pour la situation en Wallonie et à Bruxelles”

    Pour Jan Jambon (N-VA), la fermeture de l’horeca pendant un mois a été “la décision la plus difficile de sa carrière politique”. C’est ce qu’a déclaré le ministre-président flamand samedi dernier sur les ondes de Radio 1 (VRT). S’il n’était pas partisan de cette décision impopulaire, il défend le compromis qu’il a lui-même approuvé en Comité de concertation. “L’absence de prise de décision aurait été le pire scénario possible”, confie-t-il dans un entretien à Het Laatste Nieuws.