Plein écran
© Belga

L’armée recrute

Mise à jourL’armée recrutera à nouveau l’an prochain, à raison de 2.035 militaires et 150 civils, annonce un communiqué officiel de la Défense. 

La Défense ouvrira à nouveau l’an prochain un nombre record de postes (2.035, soit autant que cette année), avec 1.215 recrutements prévus de soldats, 600 de sous-officiers et 220 d’officiers afin de compenser les futurs départs à la retraite du personnel en fin de carrière, a-t-on appris mardi de source militaire.

2.035 postes ouverts

“2.035 postes seront ouverts l’an prochain, pour des militaires, dans toutes les catégories de personnel et dans plus de 100 profils différents”, a précisé le ministère de la Défense dans un communiqué. L’armée recherche au total 1.215 soldats et matelots, 600 sous-officiers et 220 officiers. Son objectif est de recruter également 150 civils et 420 réservistes.

Jobdays@defence

“À partir d’aujourd’hui (mardi, ndlr), une série d’évènements et de campagnes de communication seront lancés afin d’attirer l’attention des jeunes sur ces fonctions”, souligne le communiqué. La Défense organisera ainsi les dimanches 13 et 20 octobre prochains deux journées “Jobdays@defence” durant lesquelles quatorze unités au total, réparties sur tout le territoire national, ouvriront leurs portes afin de présenter les différents métiers proposés.

  1. Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge
    mise à jour

    Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge

    Cinq hommes – trois Belges, un Néerlandais et un Britannique - sont accusés d’être au cœur d’un réseau pédophile sans précédent, qui a été actif en Belgique et à l’étranger. Ils auraient durant plusieurs années, fabriqué et diffusé de la pédopornographie. Il est question de 9 millions de photos et vidéos. Les suspects, pères de famille et célibataires, comparaissent vendredi devant le tribunal correctionnel de Termonde. Il y aurait des milliers de victimes, dont 38 ont pu être identifiées pour l’instant par les enquêteurs. Il s’agit des propres enfants des suspects, beaux-enfants et enfants de connaissances. “C’est le plus gros dossier depuis la création de Child Focus”, confirme Kris Luyckx, l’avocat qui représente l’organisation qui lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants.