Annelies Verlinden, ministre de l'Intérieur.
Plein écran
Annelies Verlinden, ministre de l'Intérieur. © BELGA

L'arrêté ministériel fixant les règles communes dans le pays publié mercredi soir

Le nouvel arrêté ministériel, qui harmonise et actualise les règles à suivre pour l’ensemble du pays, dans le cadre de la pandémie de covid-19 sera publié au Moniteur belge dans le courant de la soirée. Les mesures entreront en vigueur à minuit, a annoncé la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), mercredi après-midi.

  1. Jan Jambon réagit aux critiques: “Soit c'est trop tard, soit c'est trop tôt. Il y a toujours quelque chose”

    Jan Jambon réagit aux critiques: “Soit c'est trop tard, soit c'est trop tôt. Il y a toujours quelque chose”

    Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) a défendu mercredi matin sur Radio 1 la décision de son gouvernement de ne faire entrer en vigueur que vendredi les mesures prises mardi soir. Selon lui, il faut un certain temps pour traduire les décisions en règlementations et pour permettre aux organisations, entreprises et institutions concernées de se préparer. "Mais que ce soit clair: il n'est interdit à personne d'appliquer les mesures dès maintenant.”
  1. Voici les 10 règles drastiques auxquelles seront soumis les métiers de contact à leur réouverture mi-février
    Mise à jour

    Voici les 10 règles drastiques auxquelles seront soumis les métiers de contact à leur réouvertu­re mi-fé­vrier

    Un consensus s’est dégagé au sein des membres du comité de concertation pour s’accorder sur une réouverture des métiers de contact à partir du 13 février, à condition que ceux-ci respectent des mesures drastiques et que les chiffres le permettent. Un nouveau comité de concertation prévu le 5 février actera ou annulera cette décision en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.
  2. Les syndicats craignent des licenciements en maison de repos et dans les hôpitaux

    Les syndicats craignent des licencie­ments en maison de repos et dans les hôpitaux

    Au-delà d'un sous-équipement surtout dans les maisons de repos et d'un manque d'effectifs, la concertation sociale a été totalement absente de la gestion de la première vague de la pandémie du Coronavirus. Idem en ce qui concerne le recours à la médecine du travail, ont dénoncé les représentants des organisations syndicales entendus jeudi matin par la commission spéciale du parlement bruxellois consacrée à la gestion de la crise liée la pandémie coronavirus.
  1. Bagarre au Parlement tchèque au sujet du port masque
    Play

    Bagarre au Parlement tchèque au sujet du port masque

    15:07
  2. "Allez, lâche-moi un peu, mec", Biden s'adresse à un journaliste de la Maison Blanche
    Play

    "Allez, lâche-moi un peu, mec", Biden s'adresse à un journalis­te de la Maison Blanche

    8:43