Plein écran
© BELGA

L'auteur de l'accident avec délit de fuite à Bruxelles s’est rendu à la police

mise à jourLe suspect qui conduisait le véhicule ayant fauché mortellement un jeune homme dimanche à 04h45 sur le boulevard du Jardin Botanique à Bruxelles, face à la Place Rogier, s’est rendu ce lundi midi auprès des services de police de Bruxelles, a indiqué le parquet de Bruxelles. A.M., âgé de 24 ans, a été privé de sa liberté par le procureur du Roi. Il est en ce moment auditionné par les services de police.

Le parquet de Bruxelles a saisi un juge d’instruction du chef d’homicide involontaire, de délit de fuite ayant causé la mort et de mise en danger de piétons. Le juge d’instruction dispose de 48 heures pour auditionner le suspect et décider de le placer ou non sous mandat d’arrêt.

L’intéressé est déjà connu par les services de police et de justice. Il n’est cependant pas en état de récidive.

La victime, un jeune homme de 21 ans, est de nationalité roumaine. Sa famille, qui se trouve à l’étranger, n’a pas pu être avertie.

Dimanche vers 04h45, un piéton a été fauché par une voiture sur le boulevard du Jardin Botanique, face à la Place Rogier, dans le centre de Bruxelles. Le piéton est décédé sur place des suites de ses blessures. Quant à l’automobiliste, il a commis un délit de fuite.

“Une enquête relative aux caméras de vidéo-surveillance a permis de retrouver le véhicule suspect, dimanche en fin d’après-midi, avenue de l’Héliport à Bruxelles”, a déclaré lundi en fin de matinée Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles. La plaque d’immatriculation ainsi que les dégâts observés sur le véhicule correspondaient à la voiture suspecte. Un suspect était dès lors activement recherché.

Plein écran
© BELGA
  1. De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus
    procès pédopornographie

    De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus

    Une deuxième journée est prévue au procès pour pédopornographie, devant le tribunal correctionnel de Termonde. La prochaine audience aura lieu le 11 février à 14h00. Le jugement est attendu au plus tôt le 10 mars. Le tribunal a requis la présence de l’un des prévenus, Dimitry D., à la prochaine audience. Celui-ci était effectivement absent vendredi, ce qui n’a pas plu à la juge. Le parquet a requis entre 10 et 15 ans de prison à l’encontre des cinq prévenus.
  2. Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Le parlementaire nationaliste et ex-secrétaire d'État à l’Asile et la Migration Theo Francken provoque toujours des remous chez Fedasil, un an après avoir remis ses fonctions à Maggie De Block. En cause: une annonce, lancée par un employé de Fedasil qui se disait à la recherche de gants de boxe pour le centre de Poelkapelle, et que Theo Francken a relayée pour créer la polémique mais sans prendre la peine de masquer les coordonnées de l’intéressé. Depuis, le travailleur reçoit des menaces par téléphone. “C’est ce qui arrive quand on publie sans réfléchir sur les réseaux sociaux”, soupire Mieke Candaele, directrice de la communication de Fedasil.