Plein écran
© DR

L'auteur de l'agression à la gare d'Aarschot avait frappé le chef de gare en mai

Jonas V., l'homme de 35 ans qui a poussé un adolescent sur les voies en gare d'Aarschot dimanche dernier, n'est pas inconnu de la justice.

Le casier judiciaire de l'auteur de l'agression qualifiée de raciste indique qu'il avait été condamné à une peine de 18 mois avec sursis après avoir donné un coup de poing au chef de la gare d'Aarschot en mai dernier, rapporte Het Laatste Nieuws. Ce dernier avant demandé à Jonas V. de laisser la salle d'attente propre, remarque que le trentenaire n'avait pas acceptée. Il avait poursuivi le chef de gare de 56 ans jusque dans le tunnel sous les rails où il lui avait donné un coup de pied dans les jambes ainsi qu'un coup de poing à l'oeil, lui occasionnant deux jours d'incapacité de travail.

Sursis
En 2017, Jonas V. avait agressé un cafetier du centre d'Aarschot en le frappant plusieurs fois à l'estomac et avait même brandi un couteau de cuisine. En 2016, il avait été condamné pour vol à l'étalage et coups et blessures. Il avait poussé une vieille dame de son vélo parce qu'elle l'avait surpris volant des bouteilles d'alcool dans un supermarché Carrefour. En 2016 encore, il avait volé 50 euros des mains d'une femme aveugle à un guichet automatique. A chaque fois, Jonas V. avait écopé d'un sursis probatoire. Il devait notamment soigner son addiction à l'héroïne, ne plus commettre d'infraction pénale et avoir un lieu de résidence.
 
Dimanche dernier, le suspect et deux femmes ont agressé un jeune homme de 15 ans qui attendait le train pour Louvain à la gare d'Aarschot. D'après le parquet, "l'homme l'a poussé et une des femmes a fait une remarque raciste". Des images de la scène, capturées par la soeur aînée de la victime, ont permis d'identifier et d'interpeller les trois personnes incriminées. Les deux femmes ont été libérées après audition, mais l'homme a été placé sous mandat d'arrêt pour coups et blessures intentionnels à caractère raciste.

  1. Les jeunes du monde entier en grève pour le climat

    Les jeunes du monde entier en grève pour le climat

    Les jeunes Belges mettront le cap sur Bruxelles ce vendredi, soit deux jours avant les élections régionales, fédérales et européennes, pour revendiquer comme chaque semaine depuis le 10 janvier une politique environnementale sociale et équitable lors de la deuxième grève internationale pour le climat. Afin de célébrer ces 19 semaines d'engagement, Youth for Climate organise en clôture de la manifestation le festival "Make Noise for Climate" ("Faites du bruit pour le climat") à Tour & Taxis.