Plein écran
© photo_news

L'autopsie de Shashia Moreau confirme une mort violente

L'autopsie du corps de Shashia Moreau, originaire de Heist-sur-la-Montagne (province d'Anvers), a révélé que la jeune femme âgée de 20 ans était décédée des suites d'une mort violente, a fait savoir le parquet d'Anvers lundi. Son corps a été retrouvé dans la cour intérieure d'un Anversois de 25 ans, avec qui elle avait convenu un rendez-vous pour échanger des figurines Pokemon. Après cela, elle n'a plus été revue en vie.

L'homme a été immédiatement arrêté vendredi et comparaîtra mardi devant la chambre du conseil. Après la disparition de Shashia Moreau, l'individu avait indiqué que celle-ci ne s'était pas présentée au rendez-vous. Selon le parquet, ces premières déclarations ne correspondent cependant pas aux "constatations objectives" que la police a réalisées au cours de l'enquête.

Entre-temps, le suspect a toutefois avoué qu'il avait bien rencontré la victime. "Mais il affirme ne pas pouvoir se rappeler le reste de la journée", selon le parquet.

  1. Le PTB explique les raisons de sa rupture avec le PS

    Le PTB explique les raisons de sa rupture avec le PS

    Réuni sur la côte, à Bredene, dans le cadre du festival ManiFiesta, le PTB a une nouvelle fois revendiqué dimanche la nécessité de mener une "politique de rupture" pour redonner du sens aux citoyens et repousser les extrêmes à droite, le racisme et le séparatisme. Mais à les entendre, les partis traditionnels n'ont toujours pas entendu le message de l'électeur le 26 mai dernier. Demandeur d'un vaste plan de réinvestissement public de 10 milliards d'euros, le PTB fustige notamment l'opération de privatisation des actifs de Nethys. "C'est ce genre de pratiques que nous reprochons aux dirigeants du parti socialiste. C'est une des raisons principales de notre rupture des négociations avec le PS pour un nouveau gouvernement wallon", a indiqué le président Peter Mertens.