L'entreprise de transport Jost pointée du doigt pour dumping social

Jost Group, la firme de transport international dont la filiale belge est installée notamment à Herstal, est à nouveau pointée du doigt pour une affaire de dumping social. Cette fois c'est la CSC qui a décidé de porter l'affaire devant la justice, ont révélé mercredi la RTBF, La Libre et la Dernière Heure.

  1. Le patron de Jost Group accusé de diriger une "organisation criminelle"
    Video

    Le patron de Jost Group accusé de diriger une "organisa­ti­on criminelle"

    Trois mandats d'arrêt ont été décernés lundi soir, à la suite de la vague de perquisitions menée en matinée dans le secteur du transport routier, plus précisément dans les locaux de l'entreprise Jost. L'information a été communiquée à Sudpresse par la porte-parole du groupe, Véronique Hustin, qui précise que son administrateur-délégué, Roland Jost, fait partie des trois personnes placées en détention préventive. Le parquet fédéral a confirmé dans la soirée au quotidien La Dernière Heure que celui-ci avait d'ailleurs été inculpé.
  2. Le parquet fédéral veut saisir 300 camions du groupe Jost
    Update

    Le parquet fédéral veut saisir 300 camions du groupe Jost

    La compagnie de transport Jost Group s'est vue saisir 19 camions, indique mardi le parquet fédéral, confirmant une information de La Dernière Heure. L'entreprise fait l'objet d'une enquête concernant une fraude sociale et un trafic d'êtres humains dans le secteur des transports par le truchement de sociétés "boîtes aux lettres" en Roumanie et en Slovaquie. Le parquet se refuse pour l'heure à de plus amples commentaires sur l'enquête en cours.