Inge Neven, responsable de la vaccination à Bruxelles pour le compte de la Cocom, au centre de vaccination du Heysel en mars dernier.
Plein écran
Inge Neven, responsable de la vaccination à Bruxelles pour le compte de la Cocom, au centre de vaccination du Heysel en mars dernier. © Gregory Van Gansen / Photo News

L'épidémie de coronavirus reste sur un plateau élevé à Bruxelles

Les chiffres du coronavirus en Région de Bruxelles-Capitale restent élevés, mais la situation ne se détériore pas. Près de 70% de la population de plus de 18 ans a entre-temps reçu au moins une dose de vaccin, ressort-il mardi d'un état des lieux de la Commission communautaire commune (Cocom).

  1. Écoles fermées: quelles options pour les parents qui travaillent?

    Écoles fermées: quelles options pour les parents qui travail­lent?

    Le Comité de concertation a donc décidé d’allonger les vacances de Noël d’une semaine dans l’enseignement primaire et maternel tandis que l’enseignement secondaire va repasser en hybridation à partir de lundi. Par conséquent, les enfants vont se retrouver à la maison plus tôt que prévu. Un sacré casse-tête pour les parents qui travaillent. Quelles sont les options qui s’offrent à eux? Éléments de réponse avec Laura Couchard, conseillère juridique chez Acerta, prestataire de services en ressources humaines.
  2. “Le comité de consternation”, “foire à la confusion”, “le fil est rompu”: les critiques pleuvent sur le dernier Codeco

    “Le comité de consterna­ti­on”, “foire à la confusion”, “le fil est rompu”: les critiques pleuvent sur le dernier Codeco

    Tout ça pour ça. Alors que la situation devient urgente dans les hôpitaux, un Codeco express a eu lieu vendredi afin d’opérer un nouveau tour de vis, le troisième en moins de trois semaines. Cette fois, difficile d’échapper à des mesures strictes et larges, pensait-on. Mais la réunion a tourné au fiasco, les participants campant sur leurs positions, et n’a accouché que d’un compromis “décevant” qui ne satisfait finalement personne. Ce samedi matin, la presse belge dénonce “la grande confusion”.
  3. Le CST élargi arrive à Bruxelles: “Ma fille n’est pas vaccinée, cela va nous coûter 300 euros par mois”

    Le CST élargi arrive à Bruxelles: “Ma fille n’est pas vaccinée, cela va nous coûter 300 euros par mois”

    J-4. L’entrée en vigueur du Covid Safe Ticket élargi à Bruxelles est programmée le vendredi 15 octobre. Le texte prévoit l’obligation du CST à partir de 16 ans dans plusieurs infrastructures couvertes comme l’horeca, les discothèques, les clubs de sport et de fitness, etc. Un casse-tête, parfois onéreux, pour les personnes qui ne sont pas vaccinées. “On devra débourser 300 par mois pour ma fille de 16 ans qui fait du volley-ball trois fois par semaine”, regrette un père de famille appelé à témoigner sur plateau de “C’est pas tous les jours dimanche”.
  1. Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans
    Guide-epargne.be

    Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans

    Depuis un certain temps déjà, les taux d’intérêt sur nos livrets d’épargne sont fort bas. Avec le taux minimal légal pour les comptes d’épargne réglementés, appliqué par la plupart des grandes banques, vous devriez attendre 636 ans avant que le montant de vos épargnes ne soit doublé. Toutefois, ceux qui optent pour des produits d’épargne ou d’investissement plus rentables, pourraient parvenir à augmenter de 100% leur capital durant leur vie. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment ceci est possible.
  2. Port du masque en primaire: “Ne reportez pas votre colère contre les directions”

    Port du masque en primaire: “Ne reportez pas votre colère contre les directions”

    La ministre francophone de l'Éducation Caroline Désir a lancé dimanche un appel aux parents dont les enfants vont devoir dès demain/lundi porter un masque pour aller à l'école. "Je demande aux parents de ne pas reporter leur colère contre les directions ou les enseignants", a souligné la ministre sur le plateau de l'émission "C'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi), réagissant aux inquiétudes d'un directeur d'école.