Inge Neven, responsable de la vaccination à Bruxelles pour le compte de la Cocom, au centre de vaccination du Heysel en mars dernier.
Plein écran
Inge Neven, responsable de la vaccination à Bruxelles pour le compte de la Cocom, au centre de vaccination du Heysel en mars dernier. © Gregory Van Gansen / Photo News

L'épidémie de coronavirus reste sur un plateau élevé à Bruxelles

Les chiffres du coronavirus en Région de Bruxelles-Capitale restent élevés, mais la situation ne se détériore pas. Près de 70% de la population de plus de 18 ans a entre-temps reçu au moins une dose de vaccin, ressort-il mardi d'un état des lieux de la Commission communautaire commune (Cocom).

  1. Vous ne voulez rien manquer des Diables rouges à la Coupe du monde ? Ces abonnements de données vous permettront de tout regarder en streaming sans problèmes
    Montelco

    Vous ne voulez rien manquer des Diables rouges à la Coupe du monde ? Ces abonne­ments de données vous permet­tront de tout regarder en streaming sans problèmes

    La Coupe du monde au Qatar approche. Les fans de foot ne veulent évidemment rien manquer de cette grand-messe. Comme la Coupe du monde ne se déroule pas en été cette année et que de nombreux matchs commencent à l’heure de pointe du soir, vous ne pourrez pas toujours les regarder chez vous à la télé. Une solution : regarder les matchs en streaming sur votre trajet du retour du boulot ou pendant une pause. Le tout est évidemment de ne pas tomber à court de données mobiles. MonTelco.be vous donne quelques conseils.
  2. Le CST élargi arrive à Bruxelles: “Ma fille n’est pas vaccinée, cela va nous coûter 300 euros par mois”

    Le CST élargi arrive à Bruxelles: “Ma fille n’est pas vaccinée, cela va nous coûter 300 euros par mois”

    J-4. L’entrée en vigueur du Covid Safe Ticket élargi à Bruxelles est programmée le vendredi 15 octobre. Le texte prévoit l’obligation du CST à partir de 16 ans dans plusieurs infrastructures couvertes comme l’horeca, les discothèques, les clubs de sport et de fitness, etc. Un casse-tête, parfois onéreux, pour les personnes qui ne sont pas vaccinées. “On devra débourser 300 par mois pour ma fille de 16 ans qui fait du volley-ball trois fois par semaine”, regrette un père de famille appelé à témoigner sur plateau de “C’est pas tous les jours dimanche”.