Plein écran
© afp

L'équipement des policiers pose problème

L'équipement dont disposent les services de police belges est problématique lorsqu'ils doivent intervenir lors de manifestations ou d'autres situations conflictuelles. Les forces de l'ordre possèdent un ensemble chaotique de masques, vêtements, boucliers et matraques, qui ne fournissent pas une protection adéquate, estime le Comité P dans un rapport que le quotidien De Tijd a pu consulter.

Le Comité P ajoute que la politique de commandes de matériel est un véritable gâchis. "Même les corps de police importants, qui doivent gérer des événements comprenant des risques, ne disposent pas de suffisamment de matériel adéquat pour équiper l'ensemble de leur personnel", détaille l'organe de contrôle.

"Les zones de police achètent un peu ce qu'elles veulent" et elles se retrouvent donc parfois avec du matériel non nécessaire ou inadéquat, alors que d'autres équipements importants ne sont pas disponibles en suffisance, souligne le Comité.

  1. Combien une vie vaut-elle? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceutiques”

    Combien une vie vaut-el­le? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceu­ti­ques”

    Le cas de la petite Pia, pour laquelle les parents ont dû lancer une vaste campagne de dons par SMS, dévoile le pouvoir quasi absolu des firmes pharmaceutiques quant au tarif fixé pour les formules qu’elles commercialisent. Les centaines de milliers d’euros, voire les millions demandés donnent le vertige et poussent des patients désespérés à faire appel à la générosité du public car les gouvernements rechignent à payer la note. “Nous devons d’urgence poser des limites à l’industrie pharmaceutique car sinon, où les firmes s’arrêteront-elles?”.