Plein écran

L'Europe enterre Citeo, la STIB devra reboucher le trou financier

Plein écran

Les ministres du gouvernement bruxellois attendent des propositions de la Société des transports intercommunaux bruxellois (STIB) et du ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) pour reboucher un trou budgétaire de l'ordre de 140 à plus de 150 millions d'euros engendré par le coup d'arrêt européen au montage de la filiale Citeo de la STIB, a-t-on appris jeudi à bonne source.

Citeo est la filiale que la STIB et le ministre Smet espéraient pouvoir créer en Région bruxelloise pour permettre une augmentation sensible des investissements dans les infrastructures de transport en commun dans la capitale. Depuis les rangs de l'opposition, le député MR-FDF Didier Gosuin avait informé la presse, il y a quelques jours, de la décision de l'organisme de contrôle financier européen Eurostat de ne pas autoriser le montage de cette opération qui aurait permis, dans le cas contraire, de sortir ces mega-investissements du calcul de l'endettement de la Région bruxelloise.

Didier Gosuin avait estimé à 90 millions la profondeur du trou à reboucher dans le budget 2008 de la Région. Ce budget avait déjà tenu compte de l'opération Citeo, sur foi de premier signaux positifs, invoqués par le ministre Smet, au sujet de la décision que prendrait in fine Eurostat. Le ministre des Finances Guy Vanhengel (Open Vld) avait toutefois laissé entendre, au moment de déposer le projet de budget 2008, qu'en cas de vent européen contraire, il reviendrait de corriger le dérapage à l'intérieur du budget mobilité.

Jeudi, le gouvernement bruxellois a pris acte de ce refus européen de valider le montage de Citeo, qui était censé lui permettre d'augmenter sensiblement les investissements en infrastructures. Il a demandé à son ministre de la Mobilité et à la STIB de lui proposer des solutions pour sortir de l'impasse budgétaire engendrée par cette décision. Selon des informations obtenues à très bonne source, la STIB a été invitée à faire des propositions pour combler un trou budgétaire de l'ordre de 140 à plus de 150 millions d'euros. (belga)

  1. Plus de 800.000 SMS envoyés pour sauver la petite Pia, qui a besoin du médicament le plus cher du monde
    Play
    Mise à jour

    Plus de 800.000 SMS envoyés pour sauver la petite Pia, qui a besoin du médicament le plus cher du monde

    Originaires de Wilrijk, les parents de la petite Pia, un bébé de neuf mois atteint d’amyotrophie spinale, une maladie génétique rare, ont lancé une grande action à l’échelle nationale pour sauver leur enfant. Tous les Belges, tant au nord qu’au sud du pays, sont invités à envoyer un SMS au 4666. Vers 21h ce mardi, 800.846 messages avaient déjà été envoyés et ça n’en finit pas de grimper. “Il n’y pas de mots”, a confié la maman de Pia à nos confrères de HLN.